AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 nouvelle présentation de nos personnages ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kaht
Président du Vice
avatar

Messages : 674
Date d'inscription : 30/03/2010
Age : 27
Localisation : un peu partout ... c'est dégueulasse, d'ailleurs

Feuille de personnage
Nom ::
Caractéristiques:
CaractéristiquesValeur
FORCE
POUVOIR
HABILETE

Endurance:
0/0  (0/0)

MessageSujet: nouvelle présentation de nos personnages ?   Dim 24 Jan 2016 - 23:33

Bonsoir à tous ! je suis ici pour proposer une nouvelle version de nos "fiches de personnages - Monde du Cœur Sombre".

Donc, je vais nommer celle-ci "Fiche de Perso : MCS-v2.0"

La "fiche de perso : MCS-v1" était, je le rappelle, celle-ci :

Kaht a écrit:
Nom véritable :
Nom :
Age :

Grade :
Spécialité :
+ Poste spécifique :

Histoire avant signature :
Signature :
Depuis :

Caractère :
Contacts :

Elle présentait bien le concept, mais ne permettait ni une véritable recherche dans l'histoire et les détails du personnage (enfin, pour les fainéants, parce qu'on y arrivait très bien sinon, mais je ne lance pas la pierre), ni, et c'est le plus important, une facilité d'adaptation dans les matrices de règles des divers GN où l'on peut se retrouver.

On a eu comme résultat que certains membres se sont figurés fortement que le personnage devait être développé dans l'univers de Kelkalor, ou que ce n'était pas important pour l'esprit de corps ou même pour eux-même que leur perso soi pensé autrement que sa fonction "soldat" ...
Je précise que je ne vise personne, si vous vous sentez visé, c'est pas du tout mon but.

Donc, voici ma nouvelle proposition :

Kaht a écrit:
"Miséricorde"

Etat civil :
Nom véritable : Selkaht Sajuuk. (Effacé des Annales)
Age : 30 ans (+ 295)
Sexe : Homme
Origines : Berhassanie
- L'aïeul paternel qui lui donna son nom de famille est originaire des Nations Nomades, lors d'un invasion qui poussa jusqu'en Berhassanie.
- Père Berhassain, mère Ba'y'adhir

Compagnie :
Années de services : bientôt 14 ans de Compagnie (a signé en +281)
Grade : Sergent
Rôle(s) : Adjudant (formateur des recrues), Soldat polyvalent

Combat :

Les styles de combat de Miséricorde sont à la fois très classiques et particuliers.
À "Mains nues", il utilise un style un peu bâtard, entre un danse de combat rythmée et au premier abord imprévisible et des techniques plus classique de clés, de coups de poing (armés d'un ceste en option) vicieux et de jeu de gabarit.
En revanche, quand il se bat à l'épée, avec un bouclier, ou en ambidextre, il reste sur les bases classiques qu'il enseigne aux recrues, même si il y ajoute des bottes ça et là, et garde un léger style de mouvement de son art martial à mains nues.
Qui plus est, bon archer, il a préféré pour cet art là apprendre des meilleurs, en sa vision, les nomades de l'Est et les suderons Samadéens, dont les arcs et la prise en main sont bien différents de celles des armées classiques, s'apparentant plus au chasseurs et autre guérilleros.

Au demeurant, son caractère transparait dans ses techniques : violent, fourbe par moments, résolument axé sur l'idée d'impressionner l'adversaire par son aspect et la puissance qu'il dégage ... sa vision de la compagnie, en somme.

Si il donne la pleine mesure de ses talents guerriers en combat singulier, il considère comme le véritable sacerdoce de la Compagnie le combat de rang et l'embuscade. Dans le premier, En tant que chef de ligne, il peine parfois à faire entendre ses ordres. Il faut dire qu'il est meilleur instructeur que chef, mais meilleur tacticien que stratège à l'inverse. Ce dernier point sert donc avec brio les manœuvres de guérilla.

Compétences :

  • Parle, lit, écrit : Berhassain (Français), Darajain (Italien), mortelangue Rojicienne (Latin), Ba'y'adhir (dialecte Targui)(langage courant rouillé)
    Parle : Jalenien (Anglais)(comprends, parle mal et lit un peu),  Astwalli (Allemand)(rudiments), Nordique (rudiments), Halssyen (Espagnol) (rudiments)
  • Éducation : élevée (petit noble)--> honneur, Éducation militaire, Commandement, Maitrise tactique, Stratégie (très moyen)
  • Combat : à mains nues, Dague, Escrime (arme à une main), Ambidextrie, Épée  bâtarde, Bouclier, Arme d'Hast, Combat en Phalange et Archerie
  • Capacités spéciales : Torture, Forge, Potentiel sorcier (faible)

Caractère
Miséricorde est quelqu'un de très tranché : Dans l'intimité de la fraternité guerrière, il est attentif et bon compagnon, gai luron, ... un peu sec par moment, surtout à l'entrainement, mais reste un joyeux braillard autour du feu de camp.
Malgré cela, il est un salopard fini : il sait faire mal, et y prends un malin plaisir. Il s'efforce juste de le diriger vers l'extérieur, vers tout ce qui n'est pas la Compagnie. C'est ainsi qu'il montre d'un manière quasi-théâtrale son animosité quand on touche à l'intégrité des membres de la Compagnie, en torturant, en impressionnant, en tuant quand il n'a plus le choix (mais devant témoins et de manière choquante, pour marquer les esprits) ...
Il se montre aussi, devant témoins, très rosse avec les compagnons moins expérimenté ou gradés que lui. Limite même insolent avec ses propres supérieurs, mais dans la limite de son éthique (on est pas des bêtes, tout de même ...  Twisted Evil )

Enfin, malgré tout, il a au fond de lui une noblesse qui transparait dans les moments ou le capitaine lâche la bride à la compagnie : il pille, certes, mais ne viole pas, ne massacre pas sans raisons, ne détruit pas ce qui mérite clémence de par son innocence ...
Mais pour lui, avant tout, la Compagnie est sa vie. La vie de tout ceux qui la composent. Il n'imagine même pas pouvoir survivre à la compagnie. Si elle disparait, il ne sera plus là pour le voir, car tant qu'il aura un souffle de vie, il continuera d'en faire partie.
Ainsi s'acquitte-t-il de toutes les traditions du Corps, de l'éducation des nouvelles recrues à la lecture des annales, en passant par les parties de Tonk et les chamailleries entre camarades
Un vrai parangon de la Compagnie.

Histoire

Pré-Compagnie

Le père de Miséricorde était un Général de l'armée Berhassaine, qui prit sa retraite,  relativement jeune, après, selon sa légende, "une vie de victoires le laissant invaincu". Il voyagea, et se trouva femme au sein d'un tribu Ba'y'adhir. Fait assez exceptionnel, celle ci le suivi pour rentrer au pays. Ils s'installèrent dans le sud-ouest de la Berhassanie, où ils fondèrent une famille

De toute cette histoire, ne reste que quelques rumeurs et informations qui ont filtré à travers la compagnie. Le genre d'informations sur lesquelles trainent des paris sur qui comprendra le fin mot de l'histoire d'un membre de la compagnie.

Son père aurait été un général Berahssain. Il n'aurait pas de mère.
Il aurait assassiné sa famille au grand complet.
Il y aurait une histoire intime entre lui et Tendresse ...
Il viendrait des Nations Nomades, ou d'une île Jalenienne.
...
Ouais, on est parfois loin de voir la fin des paris.

En réalité, toute sa famille (de ce qu'il en sait) a péri dans le massacre et l'incendie de la villa familiale dans le sud de la Berhassanie, ne laissant comme seuls survivants que le jeune miséricorde et sa soeur cadette, qui prendra le nom de Corneille pendant les années qui suivront.
Ils ont vécut chichement sur la route, rencontrant le futur Tendresse sur le chemin, et célébrant le mariage de celui-ci avec la soeur de Miséricorde au passage.

Moins d'un an après celui-ci, la frangine décida qu'il lui fallait, pour survivre avec ses pouvoirs sorciers, se défaire totalement de son ancienne vie, et même ... définitivement. Elle tenta de tuer son mari et son frère, et , devant l'échec manifeste, s'enfuit.

Trois jours plus tard
, blessés, affamés et crasseux, les deux compères se retrouvaient dans une ville où la Compagnie du Coeur Sombre était de passage ...

Ils se firent engager sans délai, avec quelques dégâts à l'entrée, et n'ont jamais quitté la Compagnie depuis.

Compagnie

Au fur et à mesure des années, Miséricorde devint un adjudant de qualité, parfait ses capacités de combat polyvalentes et se fit un place de tacticien reconnu.

(+292)
Miséricorde a du prendre le commandement de la Compagnie au décès, du à la vieillesse et aux blessures de guerres accumulées, de Cassandre de Thureau, le précédent capitaine. Il fallut quelques mois pour que les autres se mettent à l'appeler "Capitaine", et il détestait ça.
Un contrat avec de Duc de (...), le plus haut Seigneur de la Guerre Vayari, était signé pour un sommet diplomatique de l'AstWallReich et certaines contrées lointaines. Un contrat juteux. Un émir de Samadd avait aussi demandé l'aide de la Compagnie, en secret, pour une somme vertigineuse.

Récente (depuis +293) :

Ayant menée la mission de l’Émir à bien, la compagnie accompagna le Duc de (...) au sommet diplomatique. Ce ne fut pas une grande partie de plaisir pour Miséricorde, qui du museler sa propre personnalité pour commander la compagnie entière, et ce malgré un nombre très restreint.
Après le sommet, et malgré un contrat tout aussi juteux avec le duc pour un an au moins, il démissionna. Eut lieu un vote, et pour la seconde fois, la Compagnie se vit commandée par une femme. Mais c'était, de mémoire d'annales, la première fois qu'un Sorcier était à la tête du Cœur Sombre.
Cette année, Miséricorde la passa à se faire détester des nouvelles recrues, apprécier des anciens, respecter et un peu craint de tous. Pour ainsi reprendre les mots de Valseur : "On nous a reforgé le bon vieux Miséricorde, comme neuf !".

(+294) :

La Compagnie, tout en restant la garde particulière du Duc, se vit remettre la charge de garnison du Château de (...), au nord du pays, qui servait de point de sécurité pour la plus vaste mine d'or que possédait le Duc.
Quand un sommet diplomatique fut convoqué, Miséricorde resta en charge de la garnison du château , tandis que le reste de l'état-major partait avec un groupe de vétéran pour accompagner une fois de plus le Duc.
Il reçut, après le sommet, une missive urgente le sommant de se tirer avec la compagnie et la caisse et de rejoindre le groupe détaché à un certain endroit. Il laissa l'endroit propre, portes ouvertes et un joli petit mot pour les brigands du cru.

(+295) ... à venir ...


Liens spécifiques :
Au sein de la Compagnie.
- Tendresse. Son meilleur ami. Certains disent "son  seul ami". Ils se connaissent d'avant leur engagement. Et puis, ils font pour ainsi dire partie des "anciens", maintenant.
- Sanguine. A force de travailler ensemble en tant qu’État-major, on tisse des liens particuliers. Ils s'entendent tout particulièrement, ces deux là.

Hors Compagnie
- Oncle (paternel): "Vif-Argent", sorcier expérimenté et Seigneur de la Guerre AstWalli, au rang de Comte depuis +291.
- Famille : peut-être certains frères et sœurs auraient pu survivre au massacre. Qui sait ? Pour Miséricorde "ne plus avoir d'autre famille que la Compagnie", ce n'est pas une métaphore en tout cas.

Et donc voici le modèle, pour ceux que cela satisfait.

Kaht a écrit:
"SURNOM COMPAGNIE"

Etat civil :
Nom véritable : Votre nom véritable est peut-être secret, plus ou moins, peut-être pas du tout. Mais à moins que votre personnage soit REELEMENT amnésique ou baptisé au sein de la compagnie tout bébé, il a un VRAI nom qui doit être noté ici.
Age : nous sommes aujourd'hui, année de K3 en +295 depuis la création de la compagnie. C'est notre date de référence.
Sexe : Homme, Femme, Autre (possible, mais faites gaffe) --> idem, ne mettez pas "autre" parce que "personne ne le sais vraiment" : votre perso a un sexe réel, il est à mettre ici. Mettez en rouge sombre si c'est pas su par tout le monde.
Origines : La nation qui vous a vu naitre, celle dont vous vous revendiquez de venir etc. vous pouvez préciser les origines de vos parents si c'est particulier.
Utilisez ce post (à compléter d'ailleurs)


Compagnie :
Années de services : Depuis combien de temps vous êtes un compagnon ?
Grade : Recrue, Soldat, Caporal, Sergent, Lieutenant, Capitaine. Non y'a pas au-dessus.
Rôle(s) : ça va du soldat du rang au Sorcier, en passant par Médecin, Annaliste, Cavalier, Espion, assassin ... bref, mettez votre(vos) rôles(s) au sein du corps, votre métier, vos spécialités.

Combat :

Ce cadre est sensé décrire votre style de combat : vos armes, vos tactiques, vos préférences, vos spécialités, etc. Genre "tir à l'arc et pirouettes", "poudre noire et tir longue distance", "baliste portative et poings américains", etc.

Compétences :

ce cadre est TRÈS IMPORTANT ! Il délivre le type de compétences que vous visez, quelque soit le GN. Cela aide grandement à décrire le personnage, mais vous donne aussi une base solide pour vous faciliter l'adaptation du personnage aux divers systèmes de règles auxquels vous serez confrontés !


  • Parle, lit, écrit : Langues maitrisées, parlées et écrites
    Parle : Langues justes parlées ou connues, ne serait-ce que des rudiments
  • Éducation : votre niveau d'éducation et les compétences que ça couvre (y compris le métier si c'est important dans votre vie passée/actuelle)
  • Combat : Vos compétences de combat
  • Capacités spéciales : les compétences supplémentaires spéciales, genre assassinat, ou torture, ou macramé ...

Caractère

Besoin de décrire ?
Motivations, comportements, gouts et dégouts, ...


Histoire

Pré-Compagnie

Compagnie

Récente (depuis +293) : année du premier Kelkalor (le sommet diplomatique fait repère) (2014)

(+294) : année de K2 (2015)

(+295) : année actuelle (pré-K3 et K3)


Liens spécifiques :
Au sein de la Compagnie.
Qui sont vos grand copains, vos sources d'animosités, etc.
Hors Compagnie
Qui sont vos contacts dans le civils, ou des gens d'avant votre vie de compagnon ?

Code:
[center] [size=16][b]""[/b][/size][/center]

[justify]<span style="margin-left:30px;">[b][u]Etat civil : [/u][/b]
[color=darkred][u][b]Nom véritable[/b][/u] : [/color]
[u][b]Age [/b][/u]:
[u][b]Sexe[/b][/u] :
[u][b]Origines[/b][/u] :

<span style="margin-left:30px;">[b][u]Compagnie : [/u][/b]
[u][b]Années de services[/b][/u] :
[u][b]Grade [/b][/u]:
[u][b]Rôle(s) [/b][/u]:

<span style="margin-left:30px;">[b][u]Combat : [/u][/b]



<span style="margin-left:30px;">[b][u]Compétences : [/u][/b]

[i]ce cadre est TRES IMPORTANT ! Il délivre le type de compétences que vous visez, quelque soit le GN. Cela aide grandement à décrire le personnage, mais vous donne aussi une base solide pour vous faciliter l'adaptation du personnage aux divers systèmes de règles auxquels vous serez confrontés ![/i]

[list]
[*][u][b]Parle, lit, écrit[/b][/u] :
[u][b]Parle[/b][/u] :
[*][u][b]Éducation[/b][/u] :
[*][u][b]Combat[/b][/u] :
[*][u][b]Capacités spéciales[/b][/u] :
[/list]
<span style="margin-left:30px;">[b][u]Caractère[/u][/b]



<span style="margin-left:30px;">[b][u]Histoire[/u][/b]

[b]Pré-Compagnie[/b]

[b]Compagnie[/b]

[b]Récente (depuis +293) : [/b]

[b](+294)[/b] :

[b](+295)[/b] :


<span style="margin-left:30px;">[b][u]Liens spécifiques :[/u][/b]
[u][b]Au sein de la Compagnie[/b][/u].

[u][b]Hors Compagnie[/b][/u]
[/justify]

_________________
Miséricorde, mercenaire de la Compagnie du Cœur Sombre, Sergent
Exil, mercenaire de la même Compagnie, Sorcier-Artisan Artilleur

"A vaincre sans péril, on gagne ! Le courage, c'est pour les morts !" sagesse skaven très inspiratrice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Talijalan
Soldat du Rang
Soldat du Rang
avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 30/09/2014
Age : 18

Feuille de personnage
Nom ::
Caractéristiques:
CaractéristiquesValeur
FORCE
POUVOIR
HABILETE

Endurance:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: nouvelle présentation de nos personnages ?   Lun 25 Jan 2016 - 23:21

Hop, je ne sais pas si je dois poster ça la, mais j’inaugure et je le fais Smile

"Canines"

Etat civil :
Nom véritable : Meles H'arzvi Nor'h'lek Tajhilan'wir
Age : 19 ans
Sexe : Femme
Origines : Nations Nomades : Nor'h'lek

Compagnie :
Années de services : 2 ans
Grade : Soldat
Rôle(s) : Soldat du rang, Sorcière, Palefrenière

Combat :



Compétences :

  • Parle, lit, écrit : Norlak
    Parle : Berhassain
  • Éducation : Bon niveau d'éducation, fille du Lekhidraal de son peuple elle aurait du lui succéder, formation combattante, 
  • Combat : Escrime, bouclier, dague(griffes), archerie (très mauvaise)
  • Capacités spéciales : Sorcellerie (niveau moyen)

Caractère

Canines est certainement la personne la plus difficile à aborder. Depuis son arrivée dans la compagnie elle est très solitaire et peu bavarde. Tout d'abord car elle ne parlait pas un mot de Berhassain avant d’être recrutée mais aussi car les rares gens de son peuple ayant aussi rejoint la compagnie, ne lui avait toujours pas pardonné ce qui les avait conduit ici, l'ignorait et faisait comme si elle n'existait pas.

Un peu perdue et effrayée, elle qui avait toujours été une gamine forte, se laissait difficilement approcher ce qui rendait les contacts toute suite plus difficile avec les autres et s'isolait davantage.

Derrière son apparence froide, insensible, solitaire et peu amicale existe en réalité une jeune femme tout autre. Souriante et pleine de vie avec les personnes qu'elle apprécie et avec qui elle se sent en confiance, pour eux il n'est pas rare de la voir décocher un sourire ou même un rire, elle ne se laisse guère marcher sur les pieds et aurait même parfois tendance à faire preuve d'insolence envers ses supérieurs quand quelque chose ne lui plaît pas. Canine est également assez rancunière et n'oublie jamais quand on lui fait un coup bas.

Malgré son apparence solitaire, la nomade a adopté la compagnie comme sa famille après qu'ils l'aient récupéré, elle est donc très protectrice envers ses compagnons et même si elle ne le montre pas, elle n’hésitera jamais à leur venir en aide si elle en ressent le besoin. Elle souffre d'ailleurs quelques fois de sa solitude, car aimant le contact humain elle aimerait aller davantage vers les autres, mais sa méfiance et sa peur de ne pas savoir correctement s'exprimer en Berhassain fait qu'elle préfère rester dans son coin ou avec les animaux.

Elle est très curieuse et aime beaucoup découvrir et apprendre. Canine peut se révéler très bavarde quand on vient lui parler même si elle est limitée dans son expression et qu'il lui arrive parfois de placer des mots de sa langue dans son discours, elle aime beaucoup aussi parler de son peuple qui lui manque. En parler lui permet de continuer à le faire exister dans son cœur et le faire découvrir a d'autres.

Histoire

Pré-Compagnie

C'est au cœur du peuple des Nor'h'lek dans les Nations Nomade que Canine a vu le jour. Elle était le deuxième enfant des Tajhilan'wir, la famille dirigeante et d'une rare blondeur, son nom s'imposa de lui même Meles H'arvzi.
Les Nor'h'lek était un peuple redoutable et craint dans les nations nomades. Depuis dès générations, ils étaient des éleveurs de bêtes de combat, félin ou canin, beaucoup plus grand que la normal dans le but d’être chevaucher. Pillant pour vivre, ils faisaient la terreur des pauvres gens vivant à l’extrême nord des territoires Nordiques, de ceux à l’extrême sud du royaume Samadden, et aux autres populations nomades.


C'est donc dans ce contexte que naquit et grandit la petite Meles H'arvzi. Dés son plus jeune age on commença à lui mettre des armes dans les mains pour la former en tant que guerrière, cependant une étrangeté fit relativement vite son apparition chez la jeune enfant. Elle ne sut comment cela était possible, mais elle le faisait, c'était comme si c'était inné chez elle. Au début, ses parents se demandèrent si elle n'était pas folle, car il n'était pas rare de voir la petite fille au milieu des dangereux felins en train de leurs parler comme si ils étaient humains. A chaque fois ils l'avaient écartée d'eux et fermement réprimandée mais elle y retournait.
Jusqu'au jour ou, son frère aîné, suite a un pari idiot avec ses amis, décida de faire de même... Il ne fut que quelques minutes dans l’enclot avant qu'une panthère ne se jette sur lui, tant bien que mal il essaya de blesser la bête avec sa dague et la repousser, mais un petit corps de 14 ans contre celui d'une panthère des neiges de 4 ans, autant dire que rien ne jouait en sa faveur. Les cris alertèrent la jeune Meles et ses parents qui étaient en train de lui faire travailler son écriture, et ils se ruèrent tout trois vers l’enclot provisoires des bêtes où les dresseurs essayaient de dégager l’héritier des Nor'h'lek en vain. A cet instant, la petite fille blonde courut vers l'enclos pour aider son frère, a sa vu la panthère se calma tout d'abord et continua de se calmer quand elle se mit a lui parler. Cependant, son frère voyant une occasion de tuer cette bête de malheur lui planta sa dague la ou il put brisant ainsi le calme de la panthère qui lui attaqua le bras. Horrifié, la fillette recula avant de se concentré sur la panthère pour qu'elle arrête ses agissements. Elle avait 7 ans quand, par sa seule force mentale, elle réussi a faire que la bête lâche son frère et s'éloigne de lui. Tous ceux qui étaient présent avaient suspendu leurs souffles avant que Meles H'arvzi ne s’effondre.


Suite a cette événement, les parents reconnurent que leurs filles avaient un potentiel monstrueux et que si elle continuait a le travailler, sans aucun doute serait elle une puissante guerrière. Cependant son frère ne survécu pas a ses blessures causé par la panthère et cette dernière fut elle aussi tuer pour que jamais un tel accident se produise, laissant derrière elle, un petit qui aurait sans doute connu le même sort sans l'intervention de Meles. Ce petit fut confié a la jeune enfant qui était maintenant l'héritière de son peuple, elle devait l’élever et la dressée seule pour qu'elle soit un jour sa monture de guerre. La petite panthère fut donc nommée Thalaheshke et Meles en prit soin comme la prunelle de ses yeux.


Les années passèrent, et ceux qui doutaient encore des capacités de la jeune Nor'h'lek ce faisait de moins en moins nombreux, elle s'illustrait autant dans le combat a l'épée bouclier que dans celui du maniement de l'épée a double lame. Cependant elle ne travailla pas beaucoup son potentiel de sorcier, trop effrayer par ce qu'elle pouvait faire et ne voulant le faire seule, elle se contentait de continuer a faire ce qu'elle savait faire et découvrit par hasard sa capacité a générer du feu lorsqu'il fallut allumer un feu un jour. Curieuse de nature elle essaya d'en apprendre plus sur cette dangereuse maîtrise et fit la découverte de la maîtrise de la glace, l'antipode qu'elle trouvait moins dangereuse cette fois si et qu'elle commença a pratiquer.


Vient cependant le jour où, elle décida de faire une décente vers les terres de l'ouest pour voir ce qu'il y avait et ce qu'ils pouvaient piller ou bien commercer. Meles H'arvzi savait que certains de leurs ancêtres avaient déjà fait des décentes dans ses pays, mais aucun en était revenu.
Après de longues discutions avec ses parents, la jeune femme pu prendre le tête d'une petite troupe d'éclaireur et partir presque sur le champs. Le voyage fut joyeux, rythmer de chant, de danse le soir venu, de combat amicaux pour s’entraîner et Meles était ravie de vivre cela, elle aimait sa vie de nomade et de découverte. Mais cette joie ne fut de courte durée.


Alors qu'ils arrivaient bientôt des nouvelles régions, ils firent la rencontre d'une troupe lourdement armée. Automatiquement ils se mirent en position de défense, prêt a attaquer a la moindre offensive. Les étrangers commencèrent a parler, mais les Nor'h'lekies ne purent répondre car ils ne comprenaient pas un mot. Ne voulant guère guerroyer, Meles envoya l'un de ses hommes offrir de la viandes séchés aux étrangers en guise de cadeau de paix. Cependant, ce dernier ne fut point pris de la sorte et l'homme fut assassiné du haut de son lion noir sous les yeux de ses confrères. Le lion ne perdit pas de temps pour attaquer ceux qui venait de tuer son maître et les nomades chargèrent a leurs tour les hommes qui venaient de tuer l'un des leurs.
Ce fut un massacre. Les hommes plus nombreux et plus armées, les massacrèrent. La nomade est ses quelques hommes survivant ne purent que fuir avant de se faire eux aussi massacrer avec leurs compagnons. Ils étaient dans un triste état, blessé, Meles avait perdu son épée a double lame dans la bataille et Thalaheshke était grièvement blessée.


Ils s’arrêtèrent quand ils furent assez loin de leurs assaillants. Ils n'avaient plus rien, si les hommes ne venaient pas les achever, c'étaient eux qui allaient mourir de faim. Aussi douloureux fut il, Meles décida de mettre fin aux souffrances de sa douce panthère. Elle ne put faire davantage et laissa les autres s'occuper d'elle tandis qu'elle s'éloignait pour pleurer et hurler sa douleur. Elle avait perdu bien plus que des hommes, et des bêtes de combats. Elle avait perdu, des amis, des compagnons, son amie d'enfance, mais aussi son honneur, elle ne pouvait rentrer chez elle après une pareille défaite. Elle avait perdu sa famille, son rang, son peuple... Elle se promit qu'un jour ses hommes pailleraient pour cela.

....

Cela faisait des jours maintenant que la pluie tombait, et des mois que Meles avançait avec les autres survivants dans une contrée étrangère. Elle avait récupérée le crane de Thalaheshke pour s'en servir de masque, mais elle avait aussi récupéré ses cotes et ses griffes pour les ajouter a son armures en sale etat tandis que sa peau lui servait de cape et couverture. Elle n'aimait guère devoir utiliser ainsi son amie, mais elle n'avait pas le choix pour sa survie et pour se défendre.
Bouclier sur le dos, un arc et des flèches qu'elle avait volé a un jeune chasseur dans les bois, la nomade avançait dans les bois dans l’espoir de trouver quelque chose à chasser pour manger. Le maniement de l'arc ne lui était pas inconnu, il avait fait partit de sa formation, elle n'était juste pas excellente et ne l'avait toujours utiliser qu'en cas d’extrême nécessité. Mais, cela faisait maintenant plusieurs jour qu'elle et ses compagnons n'avaient pas mangé et même si ses derniers ne lui adressaient presque plus la parole, elle commençait a ressentir la faim et se douta que les autres aussi.


Un bruit autour d'elle lui fit bander son arc mais elle n'entendit que des bruits de pas, indiquant que la présence était humaine. Elle lacha donc l'arc pour sortir son épée et se mit en position de défense. Une petites troupes d'hommes qui parlaient fort lui tomba dessus, elle les regarda noir prete a leur sauter dessus. L'un d'entre eux voulut s'avancer vers elle et Meles l'attaqua, il n'eut que le temps de sortir son épée tandis que les autres riaient, sans doute ne c'étaient ils pas attendu a cela. Le combat fut cependant rapide a cause de la fatigue de la jeune femme qui termina rapidement au sol en train de grogner et faire un semblant de feulement. Elle se recula loin des hommes en se recroquevillant, ressemblant ainsi a un pauvre chaton apeuré et sans qu'elle ne sache pourquoi, celui qu'elle avait combattu rangea son épée avant de s'avancer et de lui tendre la main. Une nouvelle vie commençait.

Compagnie

Durant ses deux années de services, Meles acquit le surnom de Canines et apprit tant que bien que mal le Berhassain. Les débuts furent difficiles mais avec le temps, elle sort progressivement de son isolement...

Liens spécifiques :
Au sein de la Compagnie.

Miséricorde – Ami dont un ancêtre est issus de son peuple, il l'aide également à mieux comprendre et parler le Berhassain.

Hors Compagnie
Son père et sa mère - Lekhidral et Lekhi des Nor'h'lek

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dyvtalnia-academy.forumactif.org/
 
nouvelle présentation de nos personnages ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» nouvelle présentation de nos personnages ?
» la nouvelle représentation parlementaire....
» Nouvelle présentation de l'EPG sur le site UPC Cablecom
» Nouvelle présentation bloc réponse sur LU
» Notre petite vie cernée de rêves, de Barbara Wersba

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mystic Glue :: Mystic Glue :: Compagnie du Cœur Sombre-
Sauter vers: