AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Tout ça à cause d'un foutu pantalon !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Pyros
Her Präsident
Her Präsident
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 01/02/2016
Age : 23
Localisation : Babylone, -400 avant JCVD

Feuille de personnage
Nom :: Lobris
Caractéristiques:
CaractéristiquesValeur
FORCE8
POUVOIR5
HABILETE7

Endurance:
15/15  (15/15)

MessageSujet: Re: Tout ça à cause d'un foutu pantalon !   Mar 3 Jan 2017 - 23:36

oué, et moi au final ça me semble compliqué de finir le résumé de nos aventures précédentes... je vais faire ce que je peux mais je risque d'être peut être en retard

_________________
Porc-épic. Le cochon le plus badass de la création.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faust72
Sergent d'Armes
Sergent d'Armes
avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 12/01/2016

Feuille de personnage
Nom ::
Caractéristiques:
CaractéristiquesValeur
FORCE
POUVOIR
HABILETE

Endurance:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Tout ça à cause d'un foutu pantalon !   Mer 4 Jan 2017 - 0:01

Il semblerait que personne ne postera de résumé T.T
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Pandarcher
Soldat du Rang
Soldat du Rang
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 28/09/2016
Age : 23

Feuille de personnage
Nom :: Ethen
Caractéristiques:
CaractéristiquesValeur
FORCEtranquille
POUVOIRde l'amitié (help!)
HABILETEoui

Endurance:
0/20  (0/20)

MessageSujet: Re: Tout ça à cause d'un foutu pantalon !   Mer 4 Jan 2017 - 12:27

si si, c'est juste en cours d'écriture ^^
je te l'enverrais avant, histoire de voir si j'ai rien oublié
après je peux toujours essayer de faire le résumé du premier one shot de mémoire, ça va être complexe mais faisable

_________________
Si les duels de sorciers sont basés sur la rapidité de prononciation des sorts, est-ce que les rappeurs sont l'équivalent du SWAT? Suspect
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pyros
Her Präsident
Her Präsident
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 01/02/2016
Age : 23
Localisation : Babylone, -400 avant JCVD

Feuille de personnage
Nom :: Lobris
Caractéristiques:
CaractéristiquesValeur
FORCE8
POUVOIR5
HABILETE7

Endurance:
15/15  (15/15)

MessageSujet: Re: Tout ça à cause d'un foutu pantalon !   Dim 8 Jan 2017 - 2:31

voilà, désolé du très beaucoup gros retard, mais voici le résumé d'il y a... un certain temps. sorry, des bisous.

Monsieur Redington, voici un nouveau message que nous avons intercepté de L.


Grand père

Depuis la dernière fois, mon dernier message, avant qu'on parte sur l'eau, plein de choses sont arrivées. On est monté sur une espèce de maison flottante (un bateau), et on s'est fait attaquer par des bandits. Tout s'est très mal passé, et le bateau a coulé... on s'est tous retrouvé sur la plage, mais on était tous vivants. Par contre, on était très loin de Arsène. Et les marins n'avaient pas l'air content. Azalaïs est partie toute seule pour récupérer son Hal, et Gwendoline et Marcus se sont fait attaquer par les marins. Mais ils ont réussi à se cacher. C'est pratique de pouvoir se transformer en chèvre, ça fait moins peur que les loups. Mais on risque de se faire tuer par un chasseur, donc j'ai moins de risques de mourir que Marcus.

Des cavaliers sont arrivés et ont débusqué les deux qui se cachaient. Ils ont failli tuer Gwen, mais Marcus a réussi a réussi à marchander pour la sauver. Ça partait mal, il a commencé par les insulter, et il a essayé de leur donner un truc pour faire de la lumière. Sauf qu'en ouvrant son sac, les autres ont vu qu'il avait du largent (les bouts de métal) et apparemment ils en voulaient. Du coup Marcus a du donner la moitié d'un petit sac. Après, on a réussi à tous rentrer au château, parce que c'est par la que Arsène était allé.

Quand on est arrivé, j'ai commencé à sentir une odeur bizarre sur Gwen, comme si elle était pas toute seule. Comme quand les femmes du clans attendent un bébé. Le chef des elfes a dit qu'il voudrait récupérer l'enfant, mais que la naissance pourrait être compliquée. Sauf qu'elle voulait pas. Elle a faillit se tuer, mais on a réussi à l'empêcher. Le chef des elfes lui a dit qu'il pouvait faire grandir l'enfant plus vite dans son ventre, ou sinon retirer le bébé tout de suite. Elle a dit qu'elle voulait réfléchir, et elle est partie toute seule dans la forêt pour chercher des plantes. Heureusement, Azalaïs l'a suivi, parce que sinon, elle allait tuer le bébé elle même avec les plantes. Comme tante Rédéa l'a fait après ses chaleurs. Du coup, Azalaïs a appelé son chef pour l'empêcher.

Plus tard, Red nous a dit que Arsène se cachait probablement dans sa maison, à Vaarden. Apparemment, il cherche un objet que Red cherchait déjà avant. Avant de partir, je suis allé voir la princesse, qui a bu beaucoup d'alcool. Elle a finit par s'endormir donc je l'ai mise au lit et j'ai repris tout l'alcool.

On est après vite partis pour le manoir, et en approchant, on s'est arrêtés. Arsène est dangereux, alors j'ai pris possession d'un oiseau pour voir d'en haut, et il y avait des pièges partout ! Dans la maison, Arsène se disputait avec une femme. Je ne savais pas de quoi ils parlaient, donc je suis reparti. J'ai rejoint les autres, et on a pris un chemin où j'ai enlevé tous les pièges. Quand on est arrivé prêt de la maison, on a entendu une explosion et la servante a descendu les escaliers en courant. Elle avait l'air d'avoir très peur, et puis sa chemise était ouverte, donc Marcus a voulu la protéger. On est tous monté à l'étage, sauf eux deux, et on a vu une femme brûlé au fond de la pièce. En fait, la servante n'était pas une servante. Elle a attaqué Marcus par surprise et l'a transpercé en prenant une forme très moche. On est tous descendu pour l'aider, et je me suis transformé en bête tout de suite. J'ai fais très mal à la bestiole, mais elle me tape et Gwendoline rate son attaque et me blesse aussi. On continue à taper, et à un moment je vois un truc bizarre dans la poitrine de la créature. Marcus a voulu faire brûler une bouteille de vin pour la jeter sur la créature, mais ça a pas marché. Gwendoline a essayé de casser l'objet dans son corps avec son épée, mais n'a pas réussi à le transpercer. En plus, quand elle a fait ça, la bestiole lui a transpercé la jambe avec des pointes, et sa jambe a commencé à devenir verte bizarre... comme les gardiens du clan quand on a été attaqué avant que je parte ! Finalement, Marcus a essayer de le brûler et ça l'a repoussé sur l'épée de Gwendoline, et du coup il est mort.

Après, on est allé voir à l'étage où on a trouvé deux parasites. Comme ceux qui ont attaqué le village... mais ils sont au plafond. Pour les tuer, je jette Napoléon sur l'un d'eux, sauf que j'ai mal lancé et un des deux s'est accroché à lui... du coup on a essayé de l'arracher pendant que Azalaïs et Marcus tuaient le dernier. Moi, je retirait le parasite avec mes griffes, mais Gwendoline l'a fait avec sa dague. Et comme c'est plus précis avec une dague, elle a mieux réussi que moi. Azalaïs a soigné Napoléon quand on a fini de retirer le truc.


En fait, l'objet que cherchait Red, et que Arsène a trouvé, ça servait à fusionner avec un autre corps que le sien. Donc Arsène a voulu fusionner avec un parasite pour pouvoir se transformer en qui il voulait quand il voulait ! Et le truc qu'on a tué, c'était lui. Et l'objet qu'il avait dans la poitrine, c'était le truc magique. C'était quand même vraiment n'importe quoi cette mission... même Monsieur Redington a l'air très fatigué. ça fait bizarre, je l'ai jamais vu comme ça... mais du coup, vu qu'il doit réorganiser tout un paquet de trucs, il nous a donné du temps libre, parce qu'il a pas le temps de nous coordonner apparemment. donc je vais rentrer pour un moment, voir comment le clan s'est réinstallé. j'espère que tout le monde va bien et que vous n'avez pas oublié de prendre mon Apeyris. à très bientôt,

Lobris

_________________
Porc-épic. Le cochon le plus badass de la création.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faust72
Sergent d'Armes
Sergent d'Armes
avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 12/01/2016

Feuille de personnage
Nom ::
Caractéristiques:
CaractéristiquesValeur
FORCE
POUVOIR
HABILETE

Endurance:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Tout ça à cause d'un foutu pantalon !   Dim 8 Jan 2017 - 21:54

Et voici le dernier résumé de notre première campagne qui clot ainsi les aventure de Lobris, Marcus, Gwendolyne, Napoléon, Ethen et Azalais, et n'oublions pas ceux tomber aux combats (ou fuyant le plus loin possible, au choix).
Une page se tourne, et une nouvelle aventure commence pour un nouveau groupe. Je me demande bien ce que les dés leur réservent... Wink  Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Faust72
Sergent d'Armes
Sergent d'Armes
avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 12/01/2016

Feuille de personnage
Nom ::
Caractéristiques:
CaractéristiquesValeur
FORCE
POUVOIR
HABILETE

Endurance:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Tout ça à cause d'un foutu pantalon !   Ven 13 Jan 2017 - 0:18

Juste pour prévenir, pendant les 2 semaines de vacances de févriers ( donc les mercredi 15 et 22), je ne serais pas dispo pour animer des séances, étant à Nantes la première semaine et occupé le mercredi de la deuxième. Ce sera une de mes rares pauses en tant que mj cette année, j'espère que vous me pardonnerez cela Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Pyros
Her Präsident
Her Präsident
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 01/02/2016
Age : 23
Localisation : Babylone, -400 avant JCVD

Feuille de personnage
Nom :: Lobris
Caractéristiques:
CaractéristiquesValeur
FORCE8
POUVOIR5
HABILETE7

Endurance:
15/15  (15/15)

MessageSujet: Re: Tout ça à cause d'un foutu pantalon !   Mer 18 Jan 2017 - 17:56

Bon, voilà, encore désolé pour le retard, mais le résumé est prêt. bonne lecture et à tout à l'heure !

Journal de voyage

Mois des floraisons

La situation du royaume est assez contrariante. Le roi est mort, la princesse est enceinte d'un parfait inconnu, et deux clans commencent à se former : les conservateurs, qui veulent garder la lignée royale sur le trône, et les néo-monarchistes, qui souhaiteraient voir du sang neuf au pouvoir. Des bruits courent sur des alliances se formant entre nobles et sur certaines guildes qui commenceraient à prendre parti. C'est dans ce contexte tendu que nous rentrons à la guilde des aventuriers faire notre rapport sur notre missions d'exploration.

En arrivant dans les locaux, nous avons été reçus par une secrétaire exécrable. Son mépris était affiché, et nous avons été sommés de nous décrasser avant de rencontrer l'intendant. Un homme complètement mou, qui ne doit sûrement son succès qu'au piston. Les pieds sur la table, il a reçu notre rapport, qu'il a posé sur une longue pile de dossier non traités. Nous n'en entendrons probablement pas parler avant longtemps. Nous avons cependant reçu une nouvelle mission : nous devons maintenant aller explorer les terres au sud, dans lesquelles un aporsetus (crocodile marin) aurait apparemment attaqué un berger et son fils. Fait d'autant plus étrange que les terres en questions sont éloignées de la mer. La guilde aimerait surtout savoir si cet animal se trouvait là par accident ou si un accès à la mer se cachait dans les environs, ce qui serait une aubaine pour le commerce et les déplacement de troupe. La protection des populations alentours les occupe bien peu. Quelle bande d'ordure...

Nous avons décidé de partir le lendemain, la journée étant déjà bien entamée. Avant que la nuit ne tombe, nous sommes tous partis dans la ville nous occuper.
Gruulgat, le nordique, est allé boire dans une taverne. Il s'y est rendu ivre, et a fini par se battre contre un autre homme, qui semblait le connaître. Il a fini par le faire fuir, tout de même bien aviné.
Salazar, notre majordome, et Francis, notre ancien soldat, sont allé nous approvisionner pour le voyage à venir.
Zyra la magicienne un peu étrange, a préféré étudier la bête, avant d'aller s'occuper d'une plantation qu'elle avait trouvé dans la ville. Sur le chemin du retour, elle a trouvé Gruulgat, complètement ivre, qui ne retrouvait pas le chemin des baraquements. Elle l'a donc raccompagné, pour éviter tout problème supplémentaire.
De mon côté, je suis parti en ville interroger des passants sur notre destination. Hélas, je n'ai trouvé personne pour me renseigner sur les terres alentours. J'ai tout de même étudié une carte, trouvée dans les archives de la guilde, dont j'ai pu tirer un chemin qui devrait être le plus rapide pour rejoindre notre destination. Il me restait cependant mon souffle ardent, que je n'ai pas pu utiliser de la journée. Pour m'entraîner, je décidai de souffler une langue de feu par la fenêtre. Une femme a cependant vu mon action, et semble avoir pris peur. Zyra, qui était proche, a assisté à tout cela, et est parti rassurer l'effrayée. Elle est ensuite venu me voir pour me le reprocher, et a essayé de me frapper. Mais elle a visé complètement à côté et m'a manqué. Après cette soirée quelque peu mouvementée, nous sommes tous parti nous coucher.

Le lendemain, Nous partons tôt. Mais très vite, mon cheval se met à boiter. Il semblerait qu'il ai marché sur une mauvaise pierre, qui a enfoncé un clou de son fer droit supérieur un peu trop profondément, lui faisant donc mal à chaque pas. Je me suis donc vu obligé de descendre, et de finir le chemin à pieds. Le trajet en a été sensiblement rallongé, et somme arrivé au premier village de Pertipus avec plusieurs heures de retard. Heureusement pour nous, le temps était clément, ce qui nous a permis de progresser dans des conditions optimales. Nous alors un maréchal-ferrant, très doué, qui a pu replacer le fer de mon cheval. Il a également inspecté l'état de toutes nos montures, sans problème visible. Cela nous a coûté 11 pièces d'or au total, mais surtout quatre longues heures, qui nous retardait encore plus sur notre parcours. L'intendant nous ayant accordé une durée de un mois pour faire le trajet et régler le problème, chaque délais nous inquiétait. Au moment de partir, le ferronnier nous a averti quant à notre destination. Des bruits courent sur des mouvements de troupe qu'on y aurait aperçu.


Après quelques jours supplémentaires, nous sommes arrivés à destination. Nous avons rencontré dans les champs ce qui ressemble à un chef de village, où du moins la personne la plus influente de tous ses habitants. Nous l'avons questionné sur l'attaque qui a eu lieu, et nous avons appris que le berger et son fils n'ont pas survécu. De plus, après cette tragédie, la veuve du berger, marguerite, s'est suicidée par désespoir. Nous avons appris que seule une partie des corps a été retrouvée, mais que personne n'a vu la bête en personne. Mais alors que nous discutions, le visage de Zyra est devenu livide. Elle s'est tournée lentement vers les champs, puis s'est jeté comme une furie en direction d'un des agriculteurs. Elle a levé le pieds pour donner un coup s'annonçant monumental, et l'a fracassé contre une pierre. Nous sommes resté dormir dans une grange, pour commencer notre chasse le plus frais possible. Le lendemain, nous avons commencé à suivre les traces laissées par le reptile, mais avons fait preuve d'un manque de discrétion absolu. Nous nous sommes ainsi fait attaquer par une femelle, qui venait visiblement de mettre bas. Gruulgat, d'un coup de hache dans la tête, l'a tué. Zyra est ensuite partie à la recherche d'autres animaux qui resteraient dans les environs. Elle tombe sans faire attention dans un trou, qui même à une grande cavité sous la terre. Alors qu'elle se retourne pour nous faire part de sa découverte, un claquement sonore se fait entendre du sol. Un crocodile a tenté de lui croquer la jambe. Elle a donc fuit en courant, malgré l'état de son pied, avant de se réfugier derrière le reste de notre groupe. Salazar a alors lancé une explosion dans le terrier, qui semble avoir fait fuir la bête. Nous avons cependant entendu un bruit d'eau, et Zyra nous a rapporté avoir senti une odeur d'iode dans l'antre. Nous nous y sommes aventurés, après avoir choisi l'ordre d'entrée, et avons découvert une salle aménagée, sculptée, par une civilisation qui nous était inconnue. Des colonnes gravées soutenaient le plafond, effondré par là même où nous étions entrés ; des canaux d'eau parvenaient jusqu'à quelques mètres de nous, remontant la pente par un phénomène qui nous était inconnu ; des bateaux se trouvaient dans le fond de la salle, regroupés les uns à côté des autres. Et surtout, un groupe de crocodiles parcourait librement la pièce. En nous voyant, ils se sont orienté vers nous. Nous nous sommes alors mis en position, répartis en éventail, Zyra se cachant derrière nous. Mais les crocodiles ont été repoussés avec une déflagration du majordome. Gruulgat a de son côté demis d'aplomb l'une des embarcation, de telle sorte qu'elle pourra supporter quelques attaques de crocodiles supplémentaire. Il nous reste maintenant à choisir la marche à suivre : rentrer à la guilde faire notre rapport, ou bien prendre le bateau réparé et avancé dans les ténèbres dangereuses de ces couloirs encore inexplorés...

_________________
Porc-épic. Le cochon le plus badass de la création.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pandarcher
Soldat du Rang
Soldat du Rang
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 28/09/2016
Age : 23

Feuille de personnage
Nom :: Ethen
Caractéristiques:
CaractéristiquesValeur
FORCEtranquille
POUVOIRde l'amitié (help!)
HABILETEoui

Endurance:
0/20  (0/20)

MessageSujet: Re: Tout ça à cause d'un foutu pantalon !   Mer 18 Jan 2017 - 22:26

Wow, ça a l'air trépidant vos nouvelles aventures ^^

_________________
Si les duels de sorciers sont basés sur la rapidité de prononciation des sorts, est-ce que les rappeurs sont l'équivalent du SWAT? Suspect
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faust72
Sergent d'Armes
Sergent d'Armes
avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 12/01/2016

Feuille de personnage
Nom ::
Caractéristiques:
CaractéristiquesValeur
FORCE
POUVOIR
HABILETE

Endurance:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Tout ça à cause d'un foutu pantalon !   Jeu 19 Jan 2017 - 0:15

Voici le résumé (enfin fini) de ce qui nous est arrivé pendant le 2e one shot
Titre provisoire: "Oh my God(ess)"


Entrée n°78, Le 1er du mois des Gelées.
La voleuse est partie depuis deux jours. Je crois qu'elle n'a pas vraiment apprécié la réaction d'Harald, le forgeron nain, après qu'elle ait essayé de nous rouler dans la farine.
Harald m'a quitté hier, me laissant son œuvre : une magnifique flèche ouvragée, couverte de runes diverses dont le sens m'échappe encore, mais dont le but m'a clairement été signifié : cette flèche peut tuer Blue, me permettant au passage d'accomplir « un acte héroïque ». L'ironie de la situation me fait encore sourire : de toutes les personnes formant notre petit groupe, j'étais celui qui s'approchait le plus de la définition d'un « héros ». En tout cas, d'après le cahier des charges d'Harald.
Au moment où j'écris ces lignes, Blue a disparu depuis cinq jours. Je ne peux m'empêcher de triturer la flèche, redoutant de m'en servir, car tuer Blue signifie tuer Gwendolyn. J'espère ne pas avoir à en faire usage un jour.
Entrée n°79, Le 2ème du mois des Gelées.
La journée fut pleine de rebondissements.
Tout d'abord, quelqu'un a frappé à ma porte en milieu d'après-midi. J'ai été très surpris, car ma maisonnette est plutôt bien dissimulée. J'ouvris la porte en étant sur mes gardes, aussi quelle ne fut ma surprise en voyant Gwendolyn, transie de froid, visiblement fatiguée et en manque d'antidépresseurs. Je l'ai laissée se reposer après m'être assuré que Blue ne risquait pas de refaire surface, puis je me suis rendu au village pour aller lui chercher quelques médicaments.
Arrivé à la civilisation, j'ai appris qu'une caravane avait été attaquée dans les environs il y a peu. La personne ayant attaqué avait les yeux orange et a laissé survivre une personne en lui disant « à bientôt » tout en riant. Le cas Blue devenait de plus en plus problématique, et je ne pus m'empêcher de vérifier la présence de la flèche dans mon carquois.
Après ce moment de flottement, je récupérai quelques médicaments chez l'apothicaire, puis décidai d'aller rendre une petite visite à Alphonse, le gérant de la taverne, me disant qu'une pinte pourrait me changer les idées.
Celui-ci m'accueillit avec sa bonne humeur habituelle, l'incident de la semaine précédente ayant vite été oublié grâce à un magnifique sanglier. Ma bière m'étant servie, je commençais à la siroter quand la seule autre cliente, que je n'avais pas vue en entrant, s'approcha du comptoir. Je lui jetais un rapide coup d'oeil : une elfe, cheveux noirs, habillée d'une tenue de voyage assez commune mais dégageant une aura quelque peu altière. Celle-ci commença à poser des questions sur l'attaque de caravane. Alphonse lui raconta tout ce qu'il savait, allant même jusqu'à ajouter des détails macabres pour tenter d'impressionner la demoiselle, en vain. Il tenta alors vainement de m'inclure dans la conversation, évoquant avec des propos plein de sous-entendus « ma copine l'elfette ».
Je faillis recracher ma bière lorsque la cliente me demanda directement si je connaissais Gwendolyn. D'un simple échange de regard je compris : elle connaissait Gwendolyn et savait qui j'étais. J'évitais volontairement ses questions, préférant remettre au lendemain une conversation plus poussée. J'appris toutefois son nom : Azalaïs.
À mon retour, Gwendolyn s'était réveillée. Une rapide conversation avec elle me permit d'en apprendre un peu plus sur Azalaïs, la garde du corps de la délégation elfe qui les avait aidés à éliminer Arsène. Gwendolyn semblant lui accorder une confiance relative, je l'invitais à se joindre à moi pour rencontrer l'énigmatique elfe le lendemain.
Entrée n°80, Le 6ème jour du mois des Gelées.
Nous sommes en route pour la frontière du pays non humain.
Gwendolyn avait reconnu Azalaïs, et j'appris à l'occasion que celle-ci avait participé à la traque d'Arsène. Je profitai de l'occasion pour obtenir plus de renseignements, les explications de Gwendolyn étant plutôt confuse (à cause de son hystérie ou de ses médicaments, je ne saurai le dire).
Étant à jour de ce côté, nous décidâmes de nous éloigner de la région pour d'une part s'éloigner des avis de recherche à l'encontre de Blue et d'autre part aller quérir de l'aide auprès du seigneur elfe, l'ancien employeur d'Azalaïs, concernant le « problème » de Gwendolyn.
Nous atteindrons la frontière dans environ 4 jours, à un endroit apparemment peu gardé. Ces derniers jours la température a rapidement baissé. Je pense que nous devons nous attendre à un gros coup de froid dans les prochains jours. J'espère que tout ce passera bien.
Entrée n°81, Le 14ème du mois des Gelées.
Je n'arrive toujours pas à croire ce qui m'arrive. J'hésite entre me qualifier de plus grand veinard ou de plus grand poissard du monde.
Nous sommes arrivés à la frontière, en nous basant sur les indications d'Azalaïs. Seulement, celle-ci n'ayant pas pris en compte l'escalade des tensions récentes, nous nous sommes trouvés face à une garnison complète au lieu de quelques gardes. Nous subîmes un interrogatoire sur nos intentions et j'inventai un bobard en évoquant le seigneur Eldwin, Gwendolyn et le secret d'état ce qui fonctionna à notre grande surprise. Nous pûmes donc passer la frontière, non sans remarquer qu'un messager avait été envoyé. Nous devions nous hâter.
Choisissant un endroit dissimulé pour passer la nuit, nous fîmes un feu et je fis griller un petit lapin, attirant par la même occasion des oursons avec des excroissances osseuses ressemblant à une armure. Sauf que la mère n'était pas loin, et Gwendolyn eut la mauvaise idée de s'approcher des petits. S'ensuivit un simulacre de combat dont le bilan fut 3 humanoïdes blessés, un arbre centenaire à demi-arraché et une maman ours partiellement rassasiée par mon lapin. Je dis bien partiellement, car vu la maigreur de celle-ci, je ne pus qu'être étonné qu'elle soit toujours debout.
Alors que Gwendolyn s'endormait, j'échangeai un regard avec Azalaïs : des créatures de ce type étaient généralement des familiers de magicien, et pas de ceux de seconde zone. La méfiance s'imposait donc.
Nous fûmes réveillés au matin par des hurlements déchirants. Empaquetant nos affaires rapidement, nous nous sommes précipités dans leur direction pour arriver dans un petit village où tout le monde semblait réveillé, attristé et comme résigné. Une rapide enquête nous apprit qu'un villageois avait été retrouvé mort, dévoré par les « monstres de la forêt » (description approximative : loup avec des excroissances) qui terrorisent le village depuis environ trois mois, date à laquelle l'eau de la rivière s'était visiblement asséchée. Les villageois semblaient alors rejeter la faute sur la tribu elfe vivant dans la forêt, et avaient demandé l'aide d'une force armée pour les déloger. D'autres ragots faisaient état d'une déesse vivant dans la forêt. Et il nous a semblé, pendant un moment que je qualifierai d'oubliable, rencontrer une réincarnation de Samy, qui ne m'avait vraiment pas manqué.
Azalaïs fit alors travailler sa mémoire et se souvint que le seigneur Eldwin avait interdit l'accès de cette forêt à quiconque faisant partie de la communauté elfe. Je formulais l'hypothèse suivante : les créatures que nous avons croisées étant des familiers de magiciens, une quelconque magicienne un peu puissante avait dû s'installer dans la forêt et, connaissant leur ego sur-dimensionné, s'était probablement auto-proclamée déesse. Elle devait au passage soit bénéficier de la protection du seigneur Eldwin, soit celui-ci la craignait. Bizarrement, mes accompagnatrices avaient soudain l'air bien plus enjouées à l'idée d'aller dans la forêt. Avec le recul, je ne me suis jamais autant trompé sur une hypothèse.
Nous dirigeant vers la forêt, nous avons croisé les fameux « monstres » : d'immenses loups avec des excroissances osseuses semblables à celles vues sur les ours de la nuit dernière. Nous avons effectué une retraite plus que bancale, mais les loups nous ont ignorés, préférant se délecter des cadavres du cimetière que nous venions de contourner.
En suivant un chemin qui longeait le lit de la rivière asséchée, nous fûmes pris en embuscade par les elfes peuplant ce bois. Ceux-ci semblaient sans âge, avec des traits bizarrement végétaux. Azalaïs et Gwendolyn communiquèrent avec eux en usant de télépathie par contact : les souvenirs étaient ainsi partagés sans artifice et cela nous permit d'obtenir la confiance toute relative des elfes. Ceux-ci nous apprirent qu'un groupe d'humains s'était récemment enfoncé dans la forêt en direction d'un temple situé en son centre, le temple de la « déesse ». Ils nous dirent également qu'un nouveau prédateur couvert d'écailles avait fait fuir/dévoré toutes les proies de la forêt, ce qui a eu un impact sur les prédateurs (agressivité redoublée, excroissances osseuses, amaigrissement...). Nous avons ensuite obtenu une autorisation de passage, avec cependant une mise en garde : nous pourrions être amenés à rencontrer le « gardien » du temple et notre accès dépendra principalement de notre interaction avec lui.
Pas vraiment rassurés, nous nous sommes enfoncés dans la forêt puis, surpris par la nuit, avons dû camper pour la nuit. Le temps se fait de plus en plus rude, et notre équipement nous permet tout à peine de résister au froid.
Je fus réveillé par des bruits sourds. Ouvrant les yeux, je vis que j'étais enserré dans une matière gluante et suintante d'un acide qui me rongeait la peau. Communiquant difficilement avec les filles, j'appris que j'avais été avalé par un serpent géant, rien que ça !
À présent parfaitement réveillé, je déployais mes pouvoirs pour tendre la peau du monstre au maximum, puis frappais de toutes mes forces pour la percer. Une fois le trou formé, je commençais à m'extirper lorsque Gwendolyn réussi à achever le monstre. Sauf que celui-ci s'écroula sur moi. J'ai semble-t-il fait un micro-coma car la minute suivante, j'étais remis sur pied par mes compagnons. Le reste de la nuit fut plutôt tranquille, malgré le froid de plus en plus intense.
Au matin nous reprîmes la route. Il nous fallu peu de temps pour arriver à destination : au bout du lit de la rivière se trouvait un barrage. En s'approchant, nous pûmes admirer le paysage : un lac de couleur verte à la limite du fluorescent et, à l'opposé du barrage, un temple semblant à l'abandon mais plutôt solide. Une partie du temple, certainement un socle d'une statue aujourd'hui disparue, faisait une avancée sur les eaux du lac.
À l'opposé de ma position, dans la direction prise par les filles, se trouvait un magnifique loup blanc de très grande taille. Malheureusement, celui-ci semblait mort depuis quelques temps déjà, et la tête que firent les filles vint confirmer cette hypothèse. Les appelant pour décider quoi faire, j'en oubliais la plus simple des règles : la discrétion. Mon cri provoqua du mouvement dans le temple, et un arbalétrier sortit sur la terrasse tandis que des hommes en armes sortaient du flanc du temple, du côté des filles. L'arbalétrier blessa Gwendolyn, et je l'abattis alors qu'il rechargeait son arme. Il tomba dans l'eau ce qui le fit hurler avant qu'il ne coule.
Pendant ce temps Gwendolyn, visiblement enragée, commençait à s'avancer vers les soldats tandis qu'Azalaïs semblait la couvrir à l'aide de ses pouvoirs(la tête du dernier de la troupe fit un demi-tour). J'essayais également de la couvrir, usant de mes flèches, mais ma poisse de la veille semblait ne pas s'être dissipée pour autant. Gwendolyn fut gravement blessée et Azalaïs provoqua la fuite des soldats en en tuant deux. De rage, je visais les fuyards et, emporté par ma colère, déchargeais toute mon énergie dans une flèche destructrice.
Mais celle-ci fut libérée trop tard et vint exploser un des piliers soutenant le temple, le faisant s'écrouler dans le lac. Avant d'avoir pleinement pris conscience de l'horreur qui venait de se produire, je fus mis à terre par un violent choc au ventre. Levant les yeux, je vis l'arbalétrier émergeant du lac sans la moindre blessure, ses muscles ayant doublés en taille et ses yeux devenus deux flammes brillantes d'un vert incandescent.
Azalaïs fut la première à comprendre : devant nous se tenait le nouveau gardien, l'ancien étant le grand loup blanc, et il n'était pas content de ce qui venait d'arriver à son temple. Il appela à lui son bouclier qu'il m'avait lancé puis, tout en discutant avec Azalaïs, sortit tranquillement de l'eau dans ma direction. L'elfe tentait d'expliquer la situation et, tordu de douleur au sol, je ne pouvais que ponctuer son discours que par des grognements étouffés. Le gardien ne semblait pourtant pas y accorder beaucoup d'importance. Une fois à mon niveau, il me souleva du sol de son bras libre et commença à m'étouffer. Entre deux respirations sifflantes, je murmurais des excuses diverses lorsque le gardien préféra, je cite : « laisser la Déesse décider de mon sort ».
Et il me balança dans le lac.
Ayant vu ce qui était arrivé à l'arbalétrier plus tôt, je m'attendais à souffrir le martyr. Aussi quelle ne fut ma surprise lorsque je ressentis un bien-être incomparable. Toutes mes blessures semblaient s'effacer d'elles-mêmes et, pour la première fois depuis ce jour maudit dans mon laboratoire, je me sentis en pleine forme et étrangement...complet. J'étais enfin devenu un demi-élémentaire à part entière, j'en avais la certitude.
Je remarquais alors une lueur au fond du lac. Nageant vers celle-ci, je découvris une statue représentant une femme aux mains jointes et, dans ces mains, une énorme pierre verte. Intrigué, je l'ai effleurée. Une grande lumière m'aveugla alors.
Je me suis instantanément réveillé dans une gigantesque prairie. Me relevant, je vis l'énorme tronc d'un arbre dont je n'aperçut pas la cime, perdue dans les nuages loin au dessus. J'entendis quelqu'un fredonner et en me dirigeant vers l'arbre aperçut une jeune femme assise contre le tronc en train de faire une couronne de fleur.
Elle s'interrompit en me voyant et, m'appelant directement par mon prénom, me dit qu'elle m'attendais. Passé ma surprise, je lui demandais comment elle me connaissait, ce à quoi elle me répondit mystérieusement qu'elle savait beaucoup de choses. Lui demandant ensuite où je me trouvais, elle me répondit que je me trouvais au pied de l'Arbre de Vie.
Ce n'est qu'à ce moment là que je compris : je me trouvais face à la fameuse Déesse dont j'avais malencontreusement détruit le temple. Exécutant une révérence, je me répandais en excuses en face desquelles elle rigola, amusée par ma réaction. Elle avait entre temps changé d'apparence, devenant une enfant au caractère plutôt joueur.
Durant notre discussion, j'appris qu'elle était la Déesse incarnant la nature, et que son culte était un des plus anciens du monde. Le temple était plutôt vieux et n'avait plus de réelle utilité, son culte s'étant bien implanté dans la région il ne lui était plus vraiment nécessaire. Voulant malgré tout absolument me faire pardonner pour sa destruction, Elle me proposa un marché : si j'arrivais à implanter son culte(« en planter la graine et le faire fleurir »), de préférence dans une forêt ancienne, alors elle considérerait ma dette comme réglée. Lui tenant la main pour signer notre accord, je sentis des picotements me parcourir l'avant-bras mais, par souci pour ma vie, je ne dis rien. Alors que je lui demandais par quel moyen je pouvais rejoindre le monde réel, elle changea encore d'apparence, devenant une magnifique femme, et avec un sourire espiègle me renvoya d'une pichenette.
Je repris conscience sous l'eau, à court d'oxygène. Je me précipitais à la surface, avalant une grande goulée d'air une fois la tête hors de l'eau. Apercevant mes compagnons et le gardien à leur côté, je me dirigeais vers eux. Le gardien m'aida à sortir de l'eau et en touchant ma main, m'appela son « frère » en me disant que j'avais été marqué. Intrigué, je remontais ma manche pour apercevoir un tatouage en forme de ronce partant du creux de ma main et s'enroulant autour de mon avant-bras jusqu'à mon coude.
J'expliquais, à moitié dépité, ce que je venais de vivre aux filles et au gardien. Ce dernier, moqueur, me conseilla de me dépêcher avant que « ça n'arrive à la tête », sans quoi je risquais de finir ma vie changé en arbre. Nous souhaitant bonne route, il partit à la recherche des fuyards.
Azalaïs décida de faire sauter le barrage à l'aide de ses pouvoirs, mais elle fut emportée lorsque celui-ci céda. Gwendolyn et moi décidâmes de nous hâter pour retourner au village, afin de la retrouver. En chemin nous croisâmes les elfes qui, après révélation de ma tâche et un petit échange télépathique, nous laissèrent passer en me faisant promettre de revenir leur indiquer le lieu que j'aurais choisi pour « planter la graine ».
Nous arrivâmes au village quelques heures plus tard, où nous fûmes bien accueillis. Seul un villageois semblait ne pas nous apprécier, disant qu'on ne pouvait « que réussir parce qu'il y avait des elfes dans le groupe ». Celui-ci avait déjà fait ce genre de commentaires avant notre départ.
Plutôt sur les nerfs suite à mon récent ascenseur émotionnel(rappel : failli être tué par le gardien, joie de devenir demi-élémentaire, peur bleue face à la Déesse puis désespoir face à la tâche demandée), j'envoyais l'urluberlu faire un tour dans la rivière, vingt mètres plus loin. Le chef du village m'appris qu'il s'agissait de son neveu, et qu'il méritait cette correction. L'autre revenant à la charge m'asséna un direct dans la mâchoire. Le gars manquait visiblement de force, aussi je le calmais en lui infligeant une décharge électrique.
Passé cet incident, nous reprîmes la route après un repos bien mérité. Azalaïs nous quitta aux limites du domaines des elfes. J'avais entre temps apporté de nouvelles informations à Gwendolyn concernant Blue, à savoir qu'elle(il ? On ne sait jamais vraiment avec les démons) avait fait quelque chose au fœtus.
Au moment où j'écris ces lignes, je suis dans la bibliothèque du seigneur Eldwin. Il semblait très préoccupé par l'état de Gwendolyn lorsque nous sommes arrivés, mais il fut extrêmement surpris par ma marque. Il en est presque devenu mielleux à mon égard, c'est assez dérangeant.
La marque semble progresser plutôt rapidement, à ce rythme elle aura atteint ma tête dans environ six mois. La bibliothèque est heureusement plutôt bien fournie, je devrais trouver vite ce que je cherche.
Je crois que je ne pourrais pas écrire avant un moment. J'appréhende ce que nous réserve l'avenir.
Et, inconsciemment, je vérifie que la flèche est toujours là...

Ethen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Pandarcher
Soldat du Rang
Soldat du Rang
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 28/09/2016
Age : 23

Feuille de personnage
Nom :: Ethen
Caractéristiques:
CaractéristiquesValeur
FORCEtranquille
POUVOIRde l'amitié (help!)
HABILETEoui

Endurance:
0/20  (0/20)

MessageSujet: Re: Tout ça à cause d'un foutu pantalon !   Jeu 19 Jan 2017 - 7:22

Maieuh! Je voulais savoir si j'avais rien oublié!
Bon tant pis

_________________
Si les duels de sorciers sont basés sur la rapidité de prononciation des sorts, est-ce que les rappeurs sont l'équivalent du SWAT? Suspect
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faust72
Sergent d'Armes
Sergent d'Armes
avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 12/01/2016

Feuille de personnage
Nom ::
Caractéristiques:
CaractéristiquesValeur
FORCE
POUVOIR
HABILETE

Endurance:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Tout ça à cause d'un foutu pantalon !   Jeu 19 Jan 2017 - 7:31

Rien de bien grave, et je dois t'avouer que j'ai pas bcp réfléchi avant de le publier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Faust72
Sergent d'Armes
Sergent d'Armes
avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 12/01/2016

Feuille de personnage
Nom ::
Caractéristiques:
CaractéristiquesValeur
FORCE
POUVOIR
HABILETE

Endurance:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Tout ça à cause d'un foutu pantalon !   Ven 20 Jan 2017 - 22:14

Voici votre elfe (Galain), il faudra l'imaginer imberbe et avec des manches Wink 


Voici le chef du comptoir où vous êtes en ce moment :


Dernière édition par Faust72 le Mar 24 Jan 2017 - 0:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Faust72
Sergent d'Armes
Sergent d'Armes
avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 12/01/2016

Feuille de personnage
Nom ::
Caractéristiques:
CaractéristiquesValeur
FORCE
POUVOIR
HABILETE

Endurance:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Tout ça à cause d'un foutu pantalon !   Mar 24 Jan 2017 - 0:19

Voici le résumé de notre cher Nordique :


Zira sur un coup de tête pris le bateau seule , Wive essaya donc de la rattraper mais se loupa et tomba a l'eau . Voyant les mains de Wive sur le rebord du bateau, Zira lui mis un coup de rame qui l'assoma . Wive se mit donc à flotter sur l'eau , les crocodiles arrivèrent , l'un d'eux attrapa Wive au ventre et l'entrena sous l'eau . Au même moment Gruulgat , harnaché d'une corde , sauta à l'eau pour sauver Wive . Voyant ça, Salazare et Zira attaquèrent le crocodile . Wive remonta donc à la surface agonisant , Gruulgat voulu donc l'attraper pour le remonter sur la rive mais le bateau de Zira ayant fait demi-tour et fonçant sur le corps de Wive fini par le pousser , Gruulgat réussi à monter dans le bateau et fit monter aussi Wive . Zira soigna Wive du mieux quelle put , en voyant le bateau arriver sur la rive Francis qui avait lui aussi sauté a l'eau sorti et aida à sortir Wive du bateau . Zira voulant vite repartir se remit à ramer, Gruulgat essaya de la stopper mais le bateau humide lui glissa des mains. Zira découvrit alors une sorte de très vieux bâtiment et voyant ses compagnons sortir de la grotte refit demi-tour.



En sortant de la grotte, ils décidèrent de trouver un coin tranquille pour se réchauffer avant de partir, Zira sortit un peu après le reste du groupe , lorsque Gruulgat la vit, il se précipita sur elle pour la plaquer au sol mais ayant mal calculé les distances, tomba et glissa à côté d'elle, loupa de lui agripper la jambe, il se releva et à nouveau loupa un brutal coup de coude ...



Enervé, il fraquassa sa hache contre le sol, il essaya un dernier coup de poing mais se loupa a nouveau ... Il rentrèrent donc au village pour se reposer et se réinstaller pour la nuit . Au levé du soleil Gruulgat fut le premier à se lever et pris un petit dej' avec Francis , lorsque Wive se leva il alla dehors, interpella Zira et souffla sont feu destructeur sur des fleurs pour la provoquer ce qui ne loupa pas. Zira envoya une de ses épines en plein dans le flan gauche de Wive . Voyant ça, Salazare envoya un lasère sur Zira pour la stopper ce qui la fit tomber . Au même moment Gruulgat et Francisse se précipitèrent sur Wive pour le sauver mais en voulant retirer l'épine ils le firent mourir.



Enragés, les compagnons exécutèrent Zira qui fini décapitée. Après cette triste péripétie, voyant les villageois se rapprocher, ils mirent le corps de Wive sur un des chevaux, remballèrent leurs affaires et prirent la route au galop . Sur le chemin, les 3 aventuriés restant offrir un dernier hommage à Wive en l'incinérant sur un grand bûcher. De retour à Semonze, Salazare alla porter le rapport de leur aventure à la guilde et pour ne pas avoir de problème changea la circonstance de la mort de leurs 2 compagnons de voyage. Pendant ce temps là Gruulgat et Francis allèrent à la taverne pour se mettre un grosse murge. Ils commencèrent à boire, Salazare les rejoignit lorsque dans la soirée, alors que l'alcool avait achevé les 3 hommes, un elfe nommé Galain, chauve et tatoué fit sont apparition et vint leurs parlés pour demander pourquoi on avait pas l'air dans notre assiette. Après une discussion plus ou moins bancale et la rencontre de leurs 2 nouveaux compagnons nommés Elza et Serul, l'elfe fini par partir en leur offrant une tournée . Après avoir fait vague connaissance avec Serul et Elza et une légère altercation avec le vigile, le groupe alla se coucher dans les chambres de la guilde.



Le lendemain matin, après une nuit dans le vomi , Gruulgat et Francis allèrent à la guilde pour récupérer l'ordre de mission , la secrétaire le leur donna mais la sentant un peu bizarre, ils préférèrent voire l’intendant . Celui-ci confirmat alors qu'il fallait continuer l'exploration de la grotte.



Après s’être mis d'accord pour l'organisation du voyage, chacun parti accomplir sa tache avant le départ. Gruulgat alla donc chez le forgeron qui, au moment où il arriva, l'entendit se prendre la tête avec un autre homme pour une histoire de prix. Gruulgat finit par s'apercevoir que l'homme était en fait Galain. Celui ci prit le pari qu'il pouvait détruire une taule d'acier rien qu'avec la puissance de son gant armé pour baisser le prix, le forgeron accepta et resta bouche bée tous comme Gruulgat lorsqu'il vit sa taule se fracasser en 2 après un très vif et très puissant coup de poing. Après ça, Galain partit fiers de lui et Gruulgat commanda 3 lance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Pandarcher
Soldat du Rang
Soldat du Rang
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 28/09/2016
Age : 23

Feuille de personnage
Nom :: Ethen
Caractéristiques:
CaractéristiquesValeur
FORCEtranquille
POUVOIRde l'amitié (help!)
HABILETEoui

Endurance:
0/20  (0/20)

MessageSujet: Re: Tout ça à cause d'un foutu pantalon !   Mar 24 Jan 2017 - 17:11

Okaaaay...je suis plus là, qui est qui/quoi?

_________________
Si les duels de sorciers sont basés sur la rapidité de prononciation des sorts, est-ce que les rappeurs sont l'équivalent du SWAT? Suspect
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faust72
Sergent d'Armes
Sergent d'Armes
avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 12/01/2016

Feuille de personnage
Nom ::
Caractéristiques:
CaractéristiquesValeur
FORCE
POUVOIR
HABILETE

Endurance:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Tout ça à cause d'un foutu pantalon !   Mar 24 Jan 2017 - 22:47

Tu ne connais pas Gruulgat et Francis, mais pour l'ex-Wive --> c'est notre cher homme-bête Lobris, pour l'ex-Zira --> Gwendolyne, et pour Salazar, il s'agit donc de ton ancien camarade Morgan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Pyros
Her Präsident
Her Präsident
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 01/02/2016
Age : 23
Localisation : Babylone, -400 avant JCVD

Feuille de personnage
Nom :: Lobris
Caractéristiques:
CaractéristiquesValeur
FORCE8
POUVOIR5
HABILETE7

Endurance:
15/15  (15/15)

MessageSujet: Re: Tout ça à cause d'un foutu pantalon !   Mar 31 Jan 2017 - 8:30

je m'y prend à la dernière minutes, mais j'avais pas tilté que c'était en même temps... demain je pourrais pas être là, j'ai l'anniversaire d'une de mes amies :/ désolé

_________________
Porc-épic. Le cochon le plus badass de la création.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Van Oro
Bleusaille
Bleusaille
avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 22/09/2016

MessageSujet: Re: Tout ça à cause d'un foutu pantalon !   Mer 1 Fév 2017 - 19:10

Voilà le résumé de la dernière séance. Le titre : "Un voyage presque parfait"


Bon, la journée avait à peine commencé, et je me souvenais à peine de la précédente.

C'est avec une terrible gueule de bois, et avec un oreiller servant d'éponge à une partie de ce que j'avais avalé la veille, que je me suis réveillé ce matin. Supportant au mieux les douloureux élancements de mon crâne, je me suis dirigé avec les autres vers le réfectoire. Je ne sentais pas mon estomac assez fort pour manger quoi que ce soit, aussi ai-je regardé d'un oeil torve mes camarades avaler leur repas.




Nous avions une nouvelle expédition à préparer ; toujours pour explorer cette maudite grotte. Une fois la porte de la guilde franchie, j'ai nettoyé les dernières traces de ma cuite dans l'eau glacée d'un puit. Nous avons passé la journée à accomplir nos tâches respectives, la mienne étant de renouveler nos provisions et vérifier l'état de notre matériel.




Le soir commençait à tomber quand notre groupe s'est réuni à la taverne. J'ai retrouvé Gruulgat, Francis, Cérule et Elza, tous assis à la table. Le souvenir de mon réveil difficile me poussait à ne rien consommer d'alcoolisé. Nous avons entamé la conversation avec un sujet délicat : la véritable raison de la mort de nos compagnons. Nous avions convenu, moi, Gruulgat et Francis, de mettre au courant nos nouveaux coéquipiers ; nous avions été assez malhabiles pour leur mentir, et nous souhaitions regagner leur confiance en faisant preuve d'honnêteté.




Ils furent de toute évidence troublés, mais s'abstinrent de tout commentaire. Alors que la conversation était au point mort, un inconnu s'invita à notre table, prenant place aux côtés de Gruulgat. Apparemment, j'étais le seul à vraiment me demander qui cet homme pouvait bien être. Une partie de ma mémoire me titillait bel et bien, mais j'étais incapable de me souvenir clairement de l'endroit où j'avais bien pu rencontrer un elfe au physique si atypique. J'ai fait mine de le reconnaître, mais j'ignore si j'ai été convaincant.




Au fil de la conversation, j'ai réussi à obtenir les informations qui m'avait été cachées (méfait dont je soupçonne ma gueule de bois d'être l'odieuse coupable) : cet elfe, nommée Gallein, avait été affecté à notre équipe pour l'expédition. Il nous présenta un mandat parfaitement officiel (je m'en suis assuré) et signé de la main de l'intendant Robert Gilleroy.




On lui a posé des questions sur sa spécialité et sur les compétences qui lui ont valu d'être choisi pour cette mission. Lui même s'est montré évasif sur ses capacités, mais il semblait avoir obtenu le respect de Gruulgat. Ce dernier vanta l'efficacité de l'étranger, et insista pour examiner son arme.

Selon ses propres dires, notre elfe venait d'un ordre sur lequel il ne donna guère de précision ; il se contenta de dire qu'on l'avait choisi en raison du caractère particulier de certains points de l'affaire. Il évoqua le fait que le port souterrain que nous avions découvert faisait partie d'une cité qui "ne devrait pas exister" ; celle-ci étant censée être une "légende".




Les derniers clients de la taverne commençaient à rentrer chez eux. Le dénommé Gallein nous laissa là, et le groupe choisi presque unanimement de faire un détour avant de rentrer à la guilde. Cérule voulait rentrer se coucher ; Francis, légèrement aviné, voulu le retenir et l'adolescent fit un geste du bras qui figea sur place le guerrier. Abasourdi, j'observais la scène et laissais le garçon continuer sa route vers la porte de l'établissement. Quelques instants plus tard, la stupeur s'estompa, suivie de peu par le sort. Le reste du groupe sortit à son tour et commença à déambuler dans les ruelles de la ville. Gruulgat et Francis voulaient se dégourdir les muscles, et cherchèrent à s'orienter vers les quartiers mal fréquentés dans l'espoir d'y trouver un peu d'action. N'ayant rien contre l'idée d'une balade nocturne, je les suivais. J'avais des fourmis dans les jambes, et je sentais encore le stress de la journée ; ainsi qu'un besoin naissant d'action.




Aucun d'entre nous ne connaissait suffisamment la ville pour s'y diriger parfaitement, mais nous nous retrouvâmes dans une rue peu fréquentée à cette heure de la nuit. Nous vîmes passer des badauds, ainsi qu'une fille de joie et un pickpocket qui retinrent tour à tour notre attention. Alors que notre regard quittait la charmante silhouette de la première, celui-ci tomba sur le second. Ce personnage encapuchonné se déplaçait d'un pas décidé ; et alors qu'il venait de heurter un passant et de s'excuser, on le vit repartir une bourse à la main.




Nous l'avons suivi pendant quelques minutes, mais nous avons fini par perdre sa trace à l'entrée d'une ruelle étroite et voilée par l'obscurité. Nous sentions la fatigue nous rattraper, et nous avons décidé de repartir vers la guilde pour nous coucher. Nous n'avons pas eu de mal à retourner jusqu'à notre dortoir, et à peine rentré j'ai pu constater que mon oreiller n'avait pas été nettoyé par le service de chambre. Me bouchant le nez et tenant le répugnant objet du bout des doigts de ma main libre, je me suis dirigé vers la salle de bain pour le laisser dans la baignoire. Enfin, je regagnais mon lit et allongeais ma tête contre le matelas rêche pour m'endormir.




J'ignore si je suis resté assoupi longtemps. Dans mon demi-sommeil, j'ai senti l'envie revenir.

Un craquement sur le parquet ; un mouvement près de moi : d'un geste vif, je me levais en fauchant les jambes de celui qui passait. C'était Cérule : il était tombé de tout son poids sur son genou. Je me suis assuré qu'il pouvait continuer à marcher et j'ai réussi à me calmer. Mais l'envie était encore là. Je devais trouver une solution, et vite. Je me recouchais, espérant trouver une occasion le lendemain.




Une fois encore, je passait une mauvaise nuit. Le manque de sommeil commençait à se faire sentir. Avant de rassembler nos affaires pour l'expédition, Cérule a tenu à aller voir l'intendant, sans nous dire pourquoi. Intrigués, nous le suivîmes. Une fois dans le bureau de Gilleroy, l'adolescent fît part à ce dernier de son indignation concernant le fait que Francis, Gruulgat et moi n'avions pas reçu de sanction quant à la mort de nos camarades. Ce petit fumier lui avait fait part de nos révélations ! Instantanément, je lui lançait un coup sur l'arrière du crâne, tandis que Gruulgat interrogeait l'intendant à propos d'une histoire de flèche. Apparemment, Gilleroy, lors d'une aventure où il était accompagné par Gallein, avait reçu une blessure au genou d'une de ses propres flèches. Gruulgat s'esclaffa bruyamment, et exprima son étonnement quant à l'idée que l'homme qui se trouvait en face de lui ai pu être un jour aventurier. L'intendant, gardant son calme sortit d'un geste leste et rapide une lame courte de sous son bureau pour la lancer au ras de l'oreille du grand nordique. Le poignard se planta dans le mur d'en face en ayant happé l'envie de rire de Gruulgat au passage.




Nous avons récupéré notre équipement, et nous sommes sortis du bâtiment principal pour aller chercher nos chevaux et les charger. Le cheval de Gallein avait été laissé aux côtés des nôtres, et les lances que Gruulgat avait commandé étaient attachées à son flanc. Le propriétaire de l'animal ne se fît guère attendre. Celui-ci, un sac sur l'épaule, s'approcha de nous et sortit de son paquetage une hache en bois qu'il tendit à Gruulgat en lui proposant un affrontement amical avant notre départ.




Le groupe s'écarta pour leur faire de la place pendant que j'allais chercher Francis à la taverne, où ce dernier avait décidé de passer les dernières heures avant le début du voyage. Le groupe s'est assis sur un banc et nous avons lancé quelques paris sur le vainqueur de la rencontre. Nous étions tous très curieux vis à vis de Gallein : celui-ci n'avait encore révélé aucun de ses talents de combattant à une autre personne que celui qu'il allait affronter.




L'elfe restait statique ; il était dans une attitude d'attente et adoptait une posture défensive. D'un bond, Gruulgat s'élança vers lui à une vitesse exceptionnelle pour lui asséner un puissant coup. L'elfe anticipa la trajectoire de cette frappe, mais il ne réussit pas à en contenir toute la force. Gallein s'envola sur une courte distance avant de retomber sur le sol avec un équilibre parfait. Gruulgat ne s'arrêta pas dans son élan et profita de sa vitesse pour charger son adversaire. Cette fois-ci l'elfe esquiva et s'écarta de son adversaire. Il sourit. Puis son attitude changea. Il était d'un calme presque surnaturel. Pendant quelques instants, il n'esquissa pas le moindre mouvement. Il pris une longue inspiration. Soudainement, il changea ses appuis et laissa son poids tomber vers l'avant. Il lança un coup qu'aucun d'entre nous ne réussit à vraiment à voir. En revanche, nous avons vu Gruulgat être à son tour envoyé en l'air, sur une distance bien plus importante que celle sur laquelle il avait réussi à repousser son adversaire. Le nordique, réussissant à se rattraper, réduit rapidement l'écart qui le séparait de Gallein et lança une feinte suivie une ultime frappe. Il toucha l'elfe au bras et on entendit un craquement distinct. Gallein posa le genou à terre, et riposta d'un coup qui fit voler en éclats la hache de bois. Il se releva, massant son bras, et concéda la victoire à Gruulgat. Malgré l'état de son bras, il ne se départissait pas de son sourire. Il refusa nos soins, affirmant qu'il serai guéri d'ici une semaine à peine.




Nous sommes partis dans l'heure qui suivit. Le début du voyage se déroula sans incident majeur, et au bout de 5 jours, nous constatâmes que le bras de l'elfe était effectivement guéri.

Un seul évènement vint troubler la tranquillité du voyage, et je pense qu'aucun d'entre nous ne l'a vraiment compris. Au midi du sixième jour, alors que nous suivions une route passant au milieu de champs, j'ai d'abord entendu, puis vu une vision d'horreur. Par la suite, une fois le mouvement de panique du groupe calmé, nous avons tous fait le récit d'une vision différente.




Nous avons fini par arriver à l'entrée du tunnel. La nuit tombait, et nous n'avons pas voulu explorer la grotte de nuit en sachant ce qui nous y attendait. Nous avons installé notre campement et organisé les tours de garde. Le lendemain, on s'est préparés à entrer dans la grotte, mais la barque que nous avions amené ne pouvait pas passer par l'ouverture. Nous avons donc du élargir celle-ci. Mais pendant les travaux, Gallein à mal calculé un coup et a fait s'effondrer l'entrée du tunnel.




Après quelques secondes de blanc, nous avons esquissé un mouvement pour reprendre le travail. Mais soudain, Gallein laissa échapper un cri. Je me suis retourné, et je n'ai pas tout de suite compris ce que je voyais. La lame d'une épée sortait du torse de l'elfe. L'épée de Francis.

Le propriétaire de celle-ci se tenait debout dans le dos de Gallein, une expression de rage indéfinissable sur le visage. Francis dégagea son épée et asséna un deuxième coup sans que personne n'ai réussi à l'arrêter. Nos efforts combinés nous ont permis de le maîtriser, mais nous n'avons rien obtenu de lui concernant la raison de sa folie. Il avait, dans le feu de l'affrontement, endommagé la barque, mais Gruulgat a réussit à la réparer.




Nous avons pris du repos, et après avoir enfin déblayé l'entrée de la grotte, nous avons pu y rentrer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pyros
Her Präsident
Her Präsident
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 01/02/2016
Age : 23
Localisation : Babylone, -400 avant JCVD

Feuille de personnage
Nom :: Lobris
Caractéristiques:
CaractéristiquesValeur
FORCE8
POUVOIR5
HABILETE7

Endurance:
15/15  (15/15)

MessageSujet: Re: Tout ça à cause d'un foutu pantalon !   Jeu 2 Fév 2017 - 10:46

heu, j'ai pas fait part de mon indignation ^^' c'est juste qu'on était missionnés par l'intendant de vous étudier pour savoir ce qui s'était réellement passé. bon bah on l'a su, donc je suis allé faire mon rapport, et c'est tout. j'étais peut être pas assez clair

_________________
Porc-épic. Le cochon le plus badass de la création.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faust72
Sergent d'Armes
Sergent d'Armes
avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 12/01/2016

Feuille de personnage
Nom ::
Caractéristiques:
CaractéristiquesValeur
FORCE
POUVOIR
HABILETE

Endurance:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Tout ça à cause d'un foutu pantalon !   Jeu 2 Fév 2017 - 23:35

Pour la semaine prochaine, il faudra que l'on discute un moment pour voir plusieurs trucs ( pour justifier ton abscence dans le groupe)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Pyros
Her Präsident
Her Präsident
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 01/02/2016
Age : 23
Localisation : Babylone, -400 avant JCVD

Feuille de personnage
Nom :: Lobris
Caractéristiques:
CaractéristiquesValeur
FORCE8
POUVOIR5
HABILETE7

Endurance:
15/15  (15/15)

MessageSujet: Re: Tout ça à cause d'un foutu pantalon !   Ven 3 Fév 2017 - 17:16

oui christophe m'a dit

_________________
Porc-épic. Le cochon le plus badass de la création.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faust72
Sergent d'Armes
Sergent d'Armes
avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 12/01/2016

Feuille de personnage
Nom ::
Caractéristiques:
CaractéristiquesValeur
FORCE
POUVOIR
HABILETE

Endurance:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Tout ça à cause d'un foutu pantalon !   Dim 5 Fév 2017 - 0:11

Attend de voir le résumé...tu as vraiment été abscent la mauvaise séance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Pyros
Her Präsident
Her Präsident
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 01/02/2016
Age : 23
Localisation : Babylone, -400 avant JCVD

Feuille de personnage
Nom :: Lobris
Caractéristiques:
CaractéristiquesValeur
FORCE8
POUVOIR5
HABILETE7

Endurance:
15/15  (15/15)

MessageSujet: Re: Tout ça à cause d'un foutu pantalon !   Lun 6 Fév 2017 - 1:56

oui il m'a dit. que c'était la séance la plus drole et pitoyable qu'on au fait... franchement je suis déçu de pas avoir pu être là

_________________
Porc-épic. Le cochon le plus badass de la création.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pandarcher
Soldat du Rang
Soldat du Rang
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 28/09/2016
Age : 23

Feuille de personnage
Nom :: Ethen
Caractéristiques:
CaractéristiquesValeur
FORCEtranquille
POUVOIRde l'amitié (help!)
HABILETEoui

Endurance:
0/20  (0/20)

MessageSujet: Re: Tout ça à cause d'un foutu pantalon !   Lun 6 Fév 2017 - 14:27

Je suis déçu, y a que quand je suis pas là que vous vous marrez (snif)

_________________
Si les duels de sorciers sont basés sur la rapidité de prononciation des sorts, est-ce que les rappeurs sont l'équivalent du SWAT? Suspect
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faust72
Sergent d'Armes
Sergent d'Armes
avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 12/01/2016

Feuille de personnage
Nom ::
Caractéristiques:
CaractéristiquesValeur
FORCE
POUVOIR
HABILETE

Endurance:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Tout ça à cause d'un foutu pantalon !   Lun 6 Fév 2017 - 15:39

Je ne dirai pas pitoyable, mais plutôt particulière
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
oawx
Soldat du Rang
Soldat du Rang


Messages : 37
Date d'inscription : 19/12/2013

MessageSujet: Re: Tout ça à cause d'un foutu pantalon !   Lun 6 Fév 2017 - 15:47

je dirais plutôt épique !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tout ça à cause d'un foutu pantalon !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tout ça à cause d'un foutu pantalon !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» Tout ça à cause d'un foutu pantalon !
» Un homme tout nu !!!
» Livre à disposition: Savoir tout faire avec Photoshop
» salut tout le monde,,voici une de mes dernieres acquisitions
» Les petits gestes qui veulent tout dire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mystic Glue :: Mystic Glue :: Jeu de rôle-
Sauter vers: