AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Urban shadows : Central city

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
AuteurMessage
Pandarcher
Combattant aguerri
Combattant aguerri
avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 28/09/2016
Age : 24

Feuille de personnage
Nom :: Ethen
Caractéristiques:
CaractéristiquesValeur
FORCEtranquille
POUVOIRde l'amitié (help!)
HABILETEoui

Endurance:
0/20  (0/20)

MessageSujet: Re: Urban shadows : Central city   Jeu 7 Sep 2017 - 19:20

Bon, j'ai besoin d'une réponse claire please! En tant que semi-déité, les domaines de Thot (à savoir la connaissance) et Maât (la justice, l'équilibre) sont-ils verrouillés? De la réponse du MC dépend mon futur bonhomme et les capacités qui en découleront, ainsi que sa nouvelle personnalité!
Stipli?

_________________
Si les duels de sorciers sont basés sur la rapidité de prononciation des sorts, est-ce que les rappeurs sont l'équivalent du SWAT? Suspect
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
psellos
Légende vivante
Légende vivante
avatar

Messages : 863
Date d'inscription : 18/02/2011
Age : 81
Localisation : DTC et au delà !!!!!!!!!!!

Feuille de personnage
Nom :: Si
Caractéristiques:
CaractéristiquesValeur
FORCEje préfère la ruse!
POUVOIRdu crane ancestral!
HABILETELEPHONIQUE

Endurance:
6/9  (6/9)

MessageSujet: Re: Urban shadows : Central city   Jeu 7 Sep 2017 - 20:42

trop fatigué pour bien te répondre ce soir mais je te dis cela demain .

_________________
les hommes naissent libres et égaux, mais les meilleurs deviennent rôlistes!

"J' m'en bats les couilles , je vais couper du bois!"
                                                      Charles Ingalls

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roliste.over-blog.com/
psellos
Légende vivante
Légende vivante
avatar

Messages : 863
Date d'inscription : 18/02/2011
Age : 81
Localisation : DTC et au delà !!!!!!!!!!!

Feuille de personnage
Nom :: Si
Caractéristiques:
CaractéristiquesValeur
FORCEje préfère la ruse!
POUVOIRdu crane ancestral!
HABILETELEPHONIQUE

Endurance:
6/9  (6/9)

MessageSujet: Re: Urban shadows : Central city   Sam 9 Sep 2017 - 21:18

alors pour ce qui est de faire dans le pantheon égyptien ton camarade miguel a aussi mis de l'egyptien dedans donc ok pour l'egyptien.
pour ce qui est des domaine de Thot (à savoir la connaissance) et Maât (la justice, l'équilibre)ne te sont pas entièrement ouvert. en effet ils te seront ouvert si tu trouve une approche contemporaine de ces domaine.
pour ce qui est de ton personnage et des autres questions. la réalité vous intègre en prenant en compte aussi qui vous étiez.
vous n'êtes plus cette personne mais vous vous rappelez encore qui vous avez été et quel était votre vie

_________________
les hommes naissent libres et égaux, mais les meilleurs deviennent rôlistes!

"J' m'en bats les couilles , je vais couper du bois!"
                                                      Charles Ingalls

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roliste.over-blog.com/
Pandarcher
Combattant aguerri
Combattant aguerri
avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 28/09/2016
Age : 24

Feuille de personnage
Nom :: Ethen
Caractéristiques:
CaractéristiquesValeur
FORCEtranquille
POUVOIRde l'amitié (help!)
HABILETEoui

Endurance:
0/20  (0/20)

MessageSujet: Re: Urban shadows : Central city   Dim 10 Sep 2017 - 10:00

Nickel, ça m'aide beaucoup
Et je pense que ce que j'ai préparé va te plaire

_________________
Si les duels de sorciers sont basés sur la rapidité de prononciation des sorts, est-ce que les rappeurs sont l'équivalent du SWAT? Suspect
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
psellos
Légende vivante
Légende vivante
avatar

Messages : 863
Date d'inscription : 18/02/2011
Age : 81
Localisation : DTC et au delà !!!!!!!!!!!

Feuille de personnage
Nom :: Si
Caractéristiques:
CaractéristiquesValeur
FORCEje préfère la ruse!
POUVOIRdu crane ancestral!
HABILETELEPHONIQUE

Endurance:
6/9  (6/9)

MessageSujet: Re: Urban shadows : Central city   Lun 18 Sep 2017 - 18:37

bas alors les Dieux
toujours rien d'édité?

_________________
les hommes naissent libres et égaux, mais les meilleurs deviennent rôlistes!

"J' m'en bats les couilles , je vais couper du bois!"
                                                      Charles Ingalls

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roliste.over-blog.com/
psellos
Légende vivante
Légende vivante
avatar

Messages : 863
Date d'inscription : 18/02/2011
Age : 81
Localisation : DTC et au delà !!!!!!!!!!!

Feuille de personnage
Nom :: Si
Caractéristiques:
CaractéristiquesValeur
FORCEje préfère la ruse!
POUVOIRdu crane ancestral!
HABILETELEPHONIQUE

Endurance:
6/9  (6/9)

MessageSujet: Re: Urban shadows : Central city   Mar 26 Sep 2017 - 18:49

EUHHHH...
FAUDRAIT PEUT ETRE VOUS SORTIR LES DOIGTS DU CUL AVANT QUE CA CICATRISE ! Rolling Eyes
NON ?



( après la présentation de vos dieux on pourra regarder la date de l'épisode final)

_________________
les hommes naissent libres et égaux, mais les meilleurs deviennent rôlistes!

"J' m'en bats les couilles , je vais couper du bois!"
                                                      Charles Ingalls

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roliste.over-blog.com/
Frhejal
Bleusaille
Bleusaille


Messages : 18
Date d'inscription : 01/04/2017

MessageSujet: Re: Urban shadows : Central city   Mar 26 Sep 2017 - 23:35

Miguel aime se faire désirer...







Vous m'adorez !


Pourtant il y a quelques décennies, personne ne pouvait concevoir ma venue, si ce n'est une poignée d'initiés.

Personne aujourd'hui ne s'intéresse encore à mon Papounet, et pourtant il était le messager des dieux, dieu des voyageurs, des commerçants, des voleurs, des orateurs et des prostituées. Tout ça ça existe encore, non ?
Bon ok, il a changé de nom pour plaire aux Romains. Parait que Hermès ça faisait has-been. Aujourd'hui ça fait juste boutique de luxe.
Maman, elle a été oubliée depuis plus longtemps encore. Il ne reste de son culte que quelques hiéroglyphes dans des temples en ruines, et pourtant elle protégeait les foyers de toute l'Égypte de son regard félin bienveillant.

Et aujourd'hui, vous ne pouvez plus vous passer de moi !
Quelques érudits parmi les esprits les plus éclairés de ce monde, de ceux qui pensaient pouvoir décortiquer la structure même de l'univers, on imaginé ma venue.
Pourtant je ne m'intéresse guère à leur science quantique. J'ai bien une encyclopédie sous le bras, mais elle raconte parfois tout et son contraire.
Non, ce qui m'amuse, c'est de voir à quel point vous aimez que je vous vole.
Je vous vole votre temps, régulièrement. Votre vie sociale, souvent. Votre argent, parfois. Et vous m'adorez ! C'est papa qui serait fier.

Mon premier cercle d'adorateurs a été assez facile à rassembler. Il a suffit de piocher dans les rejetés de la société, les cerveaux enfermés dans les sous-sols du savoir.
Je leur ai montré une ouverture sur le monde, la possibilité de le maîtriser dans l'ombre, et ils sont devenus mon clergé, les plus doués sont mes prophètes. Je les ai chargé de répandre mes lois.

De là, j'ai pu facilement attirer d'autres adeptes. De ceux qui cherchent la connaissance, je suis passé directement à ceux qui cherchent la luxure.
Et oui, pour mettre un homme dans sa poche, rien de tel que de le laisser mater à sa guise ! J'ai eu un peu d'aide de tata/mamie/belle maman Vénus pour ça. Depuis elle s’est refaire une jeunesse et se fait appeler Ulla, et elle applique ma règle 35 partout.
Pour la dernière portion de l'humanité, ça a été un peu plus dur... Le gros de la masse est trop bigot pour céder ouvertement à Ulla, ou trop superficiel pour s'intéresser aux sciences. Ou simplement, ils ont une aversion pour les trucs un peu nouveaux.

Alors j'ai demandé conseil à Maman Bastet. Elle qui s'y connaissait pour amener la joie dans les foyers, il m'a suffit de voir sa tête pour avoir l'idée.

Les chats. Ils sont partout, ils sont mignons, ils essaient de rentrer dans des boites en carton et tombent du canapé pendant qu'ils dorment. Et ils ne savent pas épeler correctement.
À présent, je vous ai tous englué dans ma toile ! Vous êtes les nœuds de mon réseau en perpétuelle expansion ! Vous me croyez sur parole, vous relayez mes rumeurs.
Mes prophètes vous ont distribués mes cadeaux : la Fesse de Bouc, l'Oiseau Bleu et la Bonne Pomme par lesquels je me suis glissé dans chaque maison, dans chaque poche.

Je ne cesse de m'étendre, et vous dépendez de moi pour communiquer, pour commercer, et parfois même pour savoir quoi penser...

Je suis Internet, et vous m'aimez.

Enfin, vous aimez surtout mes chats.


PS : Vous m’aimeriez moins si vous connaissiez mon coté « Dark »…






D'un point de vu plus technique :

Lorsqu'il prend forme corporelle, Internet  ressemble physiquement à Miguel, sans l'accent (Internet parle toutes les langues sans accents). Ou bien il ressemble à Mr Martin, à Pr0fNim8us, ou à la sulfureuse Candis72... Car il n'y a rien de plus simple pour lui que de s'exprimer anonymement, que ce soit pour aider à propager des rumeurs, des légendes ou de vrais intox. Et inutile de lui mentir sur vos activités, car à moins que vous n'ayez vécu dans une grotte ces 10 dernières années, il connait probablement votre nom, votre âge, la composition de votre foyer et les 10 derniers sites où vous avez fait du lèche vitrine.
Internet a toujours au moins un smartphone dernière génération sur lui.

Internet n'a aucun tabou, à part peut-être les copyrights et le pare-feu chinois (ou peut-être une capacité accrue à cacher la vérité en chine ?). Internet défend la liberté de chacun à pouvoir dire du mal des autres anonymement, et à faire semblant d'avoir une vie privée.  Cette liberté apparente peut se retourner contre lui, car il peut facilement partir en live, se déconcentrer et déclencher un mème complétement inutile. D'un autre coté, les Chats et une armée d'Anonymous le soutiennent...


Internet se sent très mal dans les zones reculées, comme en montagne, dans le désert, loin des côtes ou en Mayenne.






Extraits du Livre Saint de l’Internet tel qu’il serait s’il avait été écrit :


0.17. Un Chat c’est Bien aussi.
0.18. Un chat mène à un autre
0.19. Plus Tu le hais, plus Il est fort.


0.34. Si ça existe, une Version Porno aussi.
0.35. Si il n’y a pas de Version Porno, ça va venir.
Règles, verset 0, Vérités


12.1. Et Jobs dit :
12.2. « Honte, Honte sur Toi, car Selon Cohen,
12.3. Quiconque qui a recourt à l’Argument :
Quiconque recourt à l’Argument selon lequel … a automatiquement perdu le Débat’
a Automatiquement perdu le Débat. »
12.4. Et Bill répondit :
12.5. « Alors Lamente toi, Car Tu m’as nourri par ton Argument.
Et Qui nourri le Troll, en Vérité, lui offre la Victoire. »
12.10. Et Jobs fut confus.
Règles, verset 12, Trolling


42.11. Alors Vint Chuck Norris.
42.13. Et sans ouvrir la bouche, Il leur dit :
42.14. «  En Vérité, sachez-le, j’ai Gagné le Jeu »
42.15. Et ils pleurèrent, car ils surent qu’il disait Vrai.
Règles, verset 42, Réponses


66.6. Alors Kévin insulta le Chat
66,7. Et Godwin L’entendit.
66.8. Et il lui dit ainsi :
Sais-tu qui, comme toi, n’aimait pas les Chats ?
66.10. Les Nazi.
66,11. Et Kévin changea de Salon.
Règles, verset 66, Kévin contre Godwin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pandarcher
Combattant aguerri
Combattant aguerri
avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 28/09/2016
Age : 24

Feuille de personnage
Nom :: Ethen
Caractéristiques:
CaractéristiquesValeur
FORCEtranquille
POUVOIRde l'amitié (help!)
HABILETEoui

Endurance:
0/20  (0/20)

MessageSujet: Re: Urban shadows : Central city   Mer 27 Sep 2017 - 23:38

Quelque part...


Desmond: Qu'est-ce qui ce passe? Où je suis? Pourquoi il fait tout noir? Et c'est quoi cette lumière? Y a quelqu'un? Hého!
???: Desmoooond!
Desmond: Qui est là? Et pourquoi vous avez de l'écho?
???: Desmoooond! C'est fini!
Desmond: Mais vous êtes qui?
???: Desmoooond! Je suis Dieuuuu!
Desmond: Enchanté.
Dieu: Desmoooond! C'est fini! Viens dans la lumière!
Desmond: Non merci. *se met à marcher*
Dieu: Mais! Où vas-tu?
Desmond: Dans l'autre sens du coup!
Dieu: Mais non! Desmond, viens vers la lumière!
Desmond: Pas envie! Alors adieu euh...Dieu!
Dieu: Mais que...

Un grand flash blanc plus tard...


Desmond se réveilla soudain en hurlant. Il jeta un oeil autour de lui: des dunes de sable à perte de vue. Il se releva et s'épousseta.
Desmond: Bon, je suis où cette fois?
Un aboiement le fit soudain se retourner. Face à lui se trouvait un grand chien noir, à la race indéfinissable, qui semblait le regarder fixement. Une voix sembla alors résonner, grave et profonde, dans la tête de Desmond:
???: Bienvenue à toi, jeune mage.
Desmond: Qui me parle? Encore Dieu?
???: J'en suis un parmi tant d'autres. Certains ont disparu, mais moi, je suis resté, car tout le monde a besoin d'un guide dans la mort. Dans ta langue, on me nomme Anubis.
Desmond: Que...c'est un grand honneur, même si ça signifie que je suis certainement mort, non?
Anubis: Ton cas est quelque peu...particulier. Je te demande de me suivre, tu as encore un rôle à jouer.

Le chien commença à s'éloigner, suivi de près par un Desmond hagard. Après un temps qui parut interminable, ils arrivèrent au pied d'un large escalier semblant surgir du sable même. En haut de celui-ci se trouvait une grande balance à plateaux auprès de laquelle vint se positionner le grand chien.
Desmond: C'est la balance qui pèse les âmes, n'est-ce pas?
Anubis: En effet, jeune mage. Et c'est ton tour d'être jugé.

Sans autre avertissement, une boule vaporeuse sortit de la poitrine de Desmond, non sans que celui-ci pousse un cri de surprise. Cette boule alla se poser sur un des plateaux, tandis qu'une grande plume blanche apparut dans l'autre plateau. Après plusieurs oscillations, la balance s'équilibra parfaitement. Le grand chien tourna sa tête vers la plume qui, a la grande surprise de Desmond, se mit à parler.
Plume: Intéressant...
Anubis: Te convient-il, Maât?
Maât: Il est à l'équilibre, ni blanc ni noir, agissant pour le bien des uns en faisant du mal aux autres.
Desmond: On peut m'expliquer ce qui se passe?
Anubis (se tournant vers Desmond): Tu as traversé le Portail d'Arcadia alors que ton âme se trouvait encore dans ton enveloppe physique. Une partie de ton humanité a disparu, remplacée par une nature divine.
Desmond: Je serais donc devenu...un demi-dieu?
Maât: Exact. Si tu n'avais été qu'une âme, tu serais devenu un nouveau dieu à part entière. En tant que demi-dieu, tu dois dépendre d'une divinité déjà existante pour t'incarner. Quelle est la valeur qui motive tes actions, Desmond le Mage?
Desmond: Euh...vu que vous êtes la déesse égyptienne de la justice, je dirais...la justice?
Maât: Non Desmond. Tu cherches à maintenir un pied d'égalité entre deux mondes qui s'opposent. Entre le blanc et le noir. Et c'est justement une des valeurs que j'incarne. Voilà pourquoi tu as été mené ici.
Desmond: Donc si je comprend bien, vous seriez ma divinité tutélaire?
Anubis: Tu apprends vite, jeune mage. Mais vois plutôt ceci plutôt comme une filiation et non un tutorat.

Pendant la discussion, l'âme de Desmond s'était de nouveau déplacée. D'abord vers la plume puis, après un léger contact, de nouveau vers Desmond pour finalement s'arrêter face à lui. Il tendit la main, hésitant.
Desmond: Est-ce que je serais toujours moi-même?
Maât: Ton corps sera celui que tu as toujours connu, de même que ton esprit. Mais les valeurs que tu défends guideront plus que jamais tes pas.
Anubis: Va, jeune mage. Deviens l'incarnation de l'équilibre, de l'égalité en ce monde et fait que tous vivent selon la Maât.
Desmond: Je deviens une sorte de pharaon des temps modernes en fait.
Maât: Si cela t'amuse.

Desmond, après une dernière hésitation, toucha la petite boule de vapeur. Il lui sembla voir le grand chien sourire avant que tout ne redevienne noir.
Quelque part dans Central City...


Desmond se réveilla en hurlant. Quelques regards se tournèrent vers lui, puis tous reprirent leur lente marche vers l'entrée de l'Urban Shadow. Un grand black avec des rastas dégageant une odeur d'épices s'approcha de lui.
Clone de Papa Midnight: Yo mec! T'as réussi à revenir finalement!
Desmond: Que...Ah oui, Arcadia, tout ça...C'était hyper bizarre comme expérience.
Le clone attrapa soudain Desmond par les épaules pour le placer face à lui et le regarda de ses orbites vides par dessus ses verres fumés.
CdPM: T'as changé mec. Tu devrais aller te voir dans un miroir...
To be continued...


Point de vue technique:
Desmond ne change pas vraiment d'apparence, il a juste des yeux gris et un tatouage formant un hiéroglyphe de plume sur le coeur; il est également immortel (pas invincible, loin de là).
Parce qu'il représente l'équilibre, Desmond est perçu comme neutre partout où il va (dans la mécanique de jeu, cela se traduirait par une absence de malus ou de bonus concernant les factions).
Parce qu'il représente également l'égalité, Desmond n'a plus aucun malus ni bonus nulle part, mais en contrepartie, toute entité qui interagit avec lui subit le même effet (= tout se joue au résultat brut des dés!)
Dernier souvenir de Maât, son épée est maintenant gravée d'un motif de plume sur toute la lame (je chercherais une image) qui peut instakill toute entité (sauf divine, faut pas pousser non plus) ne se trouvant pas "à l'équilibre" (= équivalence entre bonnes et mauvaises actions). Grâce à ses nouveaux yeux, Desmond peut juger de cet équilibre instantanément.
Par contre, il a maintenant une forte tendance à juger les gens sur ce seul critère...

_________________
Si les duels de sorciers sont basés sur la rapidité de prononciation des sorts, est-ce que les rappeurs sont l'équivalent du SWAT? Suspect
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
psellos
Légende vivante
Légende vivante
avatar

Messages : 863
Date d'inscription : 18/02/2011
Age : 81
Localisation : DTC et au delà !!!!!!!!!!!

Feuille de personnage
Nom :: Si
Caractéristiques:
CaractéristiquesValeur
FORCEje préfère la ruse!
POUVOIRdu crane ancestral!
HABILETELEPHONIQUE

Endurance:
6/9  (6/9)

MessageSujet: Re: Urban shadows : Central city   Jeu 28 Sep 2017 - 20:42

et bien il suffisait de le demander gentillement ;-)

je lis cela dans le week end
dans l'attente de lire aussi ceux de vos collegues

_________________
les hommes naissent libres et égaux, mais les meilleurs deviennent rôlistes!

"J' m'en bats les couilles , je vais couper du bois!"
                                                      Charles Ingalls

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roliste.over-blog.com/
Faust72
Chef d'Escouade
Chef d'Escouade
avatar

Messages : 224
Date d'inscription : 12/01/2016

Feuille de personnage
Nom ::
Caractéristiques:
CaractéristiquesValeur
FORCE
POUVOIR
HABILETE

Endurance:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Urban shadows : Central city   Mar 17 Oct 2017 - 14:40

Voici la première partie du résumé :

Et voici comme toutes les semaines votre série tant attendue .... Urban Shadow: Central City !!!

Scène 1:
Bouba et Paul, dans l'ambulance

Paul reprend le contrôle sur un coup de tête après le passage à la radio de Papa Midnight. Ce sort est tellement puissant que malgré tout son sang-froid, Paul avait commencé à se diriger vers l'Urban Shadow. Bouba en revanche, est plus motivé que jamais pour aller faire la fête. Mais suite à une discussion sur fond de maillot de bain, il accepte d'accompagner Paul jusqu’au QG des vampires. Arrivée dans les sous-sols du bâtiment, ils sont accueillis par des phares ainsi que des vampires armés leur demandant de s'identifier. Paul se présente en tant que nouveau dirigeant vampire et Bouba appuie ses affirmations. La tête pensante des lieux est Edward. Tenant parole, l’ex-chasseur libère Bouba, qui appuyant sur l’accélérateur, file à toute allure vers l’Urban Shadow. Un vampire anonyme profite de l’occasion pour agripper l’arrière du véhicule et prendre ainsi quelques vacances. L’ambulance disparait dans la nuit sous la pluie souillée et Paul se retrouve maintenant avec sa faction… Après de rapide présentation, Edward le mène au bureau de Lucius. Il contactera Jack, afin de prévoir une réunion, avec comme objectif fou de reformer un sénat. Bonne ou mauvaise surprise, Jack est à l’Urban Shadow avec probablement d’autres personnes importantes des différentes factions. Coup de chance, il semble sur un petit nuage, et l’échange se passe très bien. Après un court moment, Paul arrive à avoir Papa Midnight au bout du fil, et lui demande de préparer une salle pour faire une petite réunion, chose qui lui sera accorder, ne reste plus qu’à réunir des membres de différentes factions, rien de bien compliquer pendant une apocalypse.

Scène 2 :
Miguel et Desmond, pas loin de l’Urban Shadow

Les deux compères arrivent presque en même temps à l’Urban Shadow… ou en tout cas dans la file d’attente qui y mène. De grands Blacks (les All Blacks ?) s’occupent de la circulation (aussi bien des voitures que des piétons) ainsi que de l’ambiance. Séparés de quelques voitures, Miguel téléphone à Papa Midnight. Après quelques échanges, et s’être fait remarquer auprès des « videurs », 2 Blacks lui dégagent la voie en faisant se ranger les voitures. Les véhicules s’écartant, Desmond reconnait sur le bitume des dessins vaudous. Il s’agit de protection pour éloigner le mal. En voyant cela, le mage s’aperçoit que la pluie de corruption s’est arrêtée au début de la file d’attente. Profitant du passage de Miguel, Desmond s’engage à sa suite.

Scène 3 :
Paul, QG des vampires

Dans ses nouveaux quartiers, le nouveau chef vampire essaie de glaner en même temps quelques infos sur les enfers, ou le paradis, en fonction de l’opinion, et comment en revenir. Mais la seule réponse qu’il obtient du possible informateur est le silence, l’informateur étant muet. Il dédie cette tâche à ce vampire, mais qui sera infructueuse (problème de connexion…). Prenant quelques affaires, il file à l’Urban Shadow avec Edward dans un humer.

Scène 4 :
Desmond et Miguel, dans la file d’attente

Descendu de leurs voitures, Desmond et Miguel patientent avec la foule rassemblée autour de son établissement. L’entrée se fait sous forme de tirage au sort, les videurs sachant mettre une ambiance de folie, à croire que ce pourrait être la dernière fête avant la fin du monde… Miguel fait valoir son droit de rentrer dans SON établissement. Un des All Blacks le reconnait et lui fait porter 3 sacs de sports. Quel ne fut pas sa surprise en trouvant à l’intérieur la recette de l’entrée à L’Urban Shadow. Juste de l’entrée…Les sacs sont pleins et tellement lourds que Miguel ne peut les porter seul. Un mouvement de foule va avoir lieu lorsqu’il va jeter un de ces sacs en l’air, dispersant son contenu devant la foule, mais rapidement maîtriser par les All Blacks de façon musclée. Un coup de feu, un craquement de vertèbre… Rien de bien extraordinaire à Central City !!! Mais la chance touchera ce petit groupe lorsque leurs noms seront tirés au sort.
A l’entrée, un briefing leur ai fait sur les mesures de sécurité, et que TOUT ce qui se passe à l’intérieur est dû à la MAGIE de la réalité virtuelle. Des lunettes de « protection » leur sont fournies par un Black n’ayant plus d’orbite. Une douche a été installée à l’entrée, afin de nettoyer une partie de la souillure probablement. Une fois le sas de décontamination passé, notre groupe entre dans une salle beaucoup trop grande pour être normalement contenue dans l’Urban Shadow. Mais le plus surprenant n’est pas tant la salle, que les thèmes proposés…Île paradisiaque, Asie, Europe…Il est même possible d’entendre la musique de Tetris provenir d’un bar russe. La moitié de la ville est présente dans le bar, mais répartie à travers les différentes destinations.
Desmond (enfin en maillot de bain) profite de son petit ponch et en levant les yeux, aperçoit un chat au plafond ; rien de plus normal dans cette ambiance de fin du monde.
Miguel va voir la serveuse pour se renseigner et lui fait un magnifique cadeau. L’arrière du bar est rempli d’oseille, et ce bourreau des cœurs lui dit cash qu’il s’agit de son salaire. Ni une ni deux, pour le remercier, la serveuse lui roule une pelle… sous les yeux de Terra. Le Don Juan, pour se faire pardonner, lui donne un baiser des plus passionnés… Lorsque les esprits se sont calmés, Miguel va s’enquérir de l’endroit où se trouve Papa Midnight à l’un des All Blacks. Quelle ne fut pas sa surprise en apprenant que ce sont tous des avatars de Papa Midnight !
Tout en sirotant son ponch, Desmond s’interroge sur la réalité des choses (et entre autre sur le genre de la personne tenant le bar de sa pièce). Il profite du sac de billet que Miguel lui a refilé pour payer ses consos (au moins l’argent tourne en interne). Après un court appel téléphonique pour s’échanger des infos, Paul et Miguel coupent la communication et commencent à s’organiser chacun de leur côté.
Miguel monte sur la scène et lance un appel à la cantonade pour Key et Jack afin de les inviter dans la salle VIP (encore une idée saugrenue de Paul). Heureusement que le DJ est là pour remettre l’ambiance après, Miguel a l’air plus doué pour chauffer les filles que les salles.
Paul, toujours dans son idée de reconstruire un conseil « propre », appelle Hiromi, et la convie à la réunion. La veinarde se trouvait dans une piscine à vague, mais accepta néanmoins d’y assister (rien que de l’imaginer en maillot de bain…miam).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Urban shadows : Central city   

Revenir en haut Aller en bas
 
Urban shadows : Central city
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mystic Glue :: Mystic Glue :: Jeu de rôle-
Sauter vers: