AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 wulin, chroniques du pinceau et de l'épée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
calamity
Sergent d'Armes
Sergent d'Armes
avatar

Messages : 154
Date d'inscription : 28/03/2016
Age : 43
Localisation : le mans

Feuille de personnage
Nom ::
Caractéristiques:
CaractéristiquesValeur
FORCE
POUVOIR
HABILETE

Endurance:
0/0  (0/0)

MessageSujet: wulin, chroniques du pinceau et de l'épée   Ven 9 Juin 2017 - 17:33

avec Marsat, Roméo, et...

wulin vous invite à jouer un youxia, une légende des récits de chevalerie chinoise mélangeant drame, aventure et art martiaux dans une débauche de combats fulgurants, de personnages hauts en couleurs et d'actes héroïques.
Cheminant dans les méandre d'un empire sur le déclin, subissant les assauts des terribles Jurchen et de la dynastie Jin, gangrénée par la corruption qui paralyse la cour. Mu par un destin implacable les youxia n'ont pas d'autre choix qu'être à la hauteur de leur réputation qu'ils écrivent à chacun de leur geste, s'illustrant par leur vertu, leur courage ou leur prouesses martiales...


Après la perte de Dongjing la capitale des Song, L'Empereur Song Gaozong le nouveau fils du ciel choisi d'installer sa capitale à Lin'An. La cour, lâche et corrompue ordonne l'arrestation et la mise à mort du général Yue Feï. Ils espérait s'attirer les bonnes grâces de la dynastie Jin mais le choc de cette trahison fut tel qu'a la cour, dans l'armée, dans les écoles et même la noblesse nombreux se sont tranché la gorge pour manifester leur colère. Les pleutres qui entourent le fils du ciel lui conseil de se débarrasser de tout ceux qui pourrait créer une force suffisante à affrnter les Jin et libérer le pays. Beaucoup ont fuit, certain devinrent brigands, les chevaliers des vertes forêts. Redresseurs de torts qui méprisent l'injustice, en luttent contre l'ignominie et la corruption.
Depuis quelque mois la situation se trouble. Même le fier Trois sapèque le roi mendiant a disparu...
Sous le ciel du Jiang hu (le pays des lacs et des rivières) le destin vous a réunis. Vous les gens de Wulin (la forêt de la guerre) n'êtes plus qu'à une centaine de li de Wuxi une cité bâtie sur un des affluents du grand canal du nord d'où pourraient partir l'offensive Jin sur les Song du sud.

A suivre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calamity
Sergent d'Armes
Sergent d'Armes
avatar

Messages : 154
Date d'inscription : 28/03/2016
Age : 43
Localisation : le mans

Feuille de personnage
Nom ::
Caractéristiques:
CaractéristiquesValeur
FORCE
POUVOIR
HABILETE

Endurance:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: wulin, chroniques du pinceau et de l'épée   Hier à 12:34

La modeste conteuse qui se tient devant vous sur la plate forme du pavillon des bavards est originaire de Lin'An la grande capitale de la majestueuse Dynastie des Song du sud et a pour nom Lin Chao-ying. Je tiens à vous parler d'une page d'histoire oubliée; mais les héros qui l'inspirent était bel et bien des chevaliers des vertes forêts et je vous assure que chacun des faits est vrai.
Si quelqu'un ose me prétendre menteuse alors qu'il s'avance et en face la preuve!
s'il dit vrai je m'inclinerai et me trancherai moi même la gorge sur la lame de son épée.

il y a plus de cent ans, à l'époque où le fils du ciel Renzong de la très glorieuse dynastie des Song régnait sur l'Empire fleuri, le grand marescalier hong en tournée d'inspection au grand temple de l'est fit ouvrir la pièce interdite dans laquelle les rois démons étaient retenu captif.
Tourier, sonneur et prieur le supliaient de ne pas ouvrir la porte car cette salle retient les pires calamités et il est impossible d'imaginer quels méfaits seront commis. mais aucun deux n'était le parfait et le grand marescalier Hong leur répondit baliverne:
_ vous autre, moines de malheur, n'êtes qu'un tas d'ânes chauve et sans la moindre honte vous répandez vos superstitions sur nous autre mortels puis vous nous vendez prières et portes bonheur. Il ne sera jamais dit que moi le grand marescalier Hong aura eu peur d'une porte scellée par papier. De plus, canailles que vous êtes, où a-t-on vu que les êtres célestes se mêlaient des affaires de nous autres. Personne n'a jamais vu ces rois démon dont vous brandissez la menace et moi je veux constater ce qu'ils sont! si vous m'interdisez d'ouvrir cette porte, c'est peut être parce que tout simplement les fameux rois démons n'existent pas et vous craignez que votre surcherie soit révélée aux yeux de tous!
pourtant de puis neuf générations, les parfaits successifs avaient apposé leur scellé et prêté serment de veiller à ce qu'aucun n'ouvre la porte sous peine de libérer les rois démons qui ravageraient l'empire et la civilisation. le message semblait clir, il l'était aux yeux de tous mais le grand maresclier Hong fit ouvrir la porte et par des porteurs de lanterne, amener la lumière dans la salle. Cette pièce ne contenait qu'un autel de prière sous lequel une stèle de jade portait l'inscription des rois démons.
Le grand marescalier Hong ordonna immédiatement aux moines de déplacer l'autel puis il glissa son lourd bourdon d'acier laqué sous la stèle de jade. Il poussa de toute ses forces pour faire levier et fit basculer le fragile bloc de jade qui se brisa en roulant au bas des trois marches.
_ voyez donc ceci ânes chauve, il n'y a dans cette salle pas plus de rois démon que de superstitions!
la stèle de jade retirer ouvre un trou dans le sol. Un trou qui semble passer par le centre de la terre et être sans fin.
de ce puis sans fond une colonne de miasmes émergea dans un grondement qui s'amplifiait  et devenait assourdissant. La colonne noire remplissait la pièce qui était restée scellée pendant neuf générations de parfait. Et c'était tant qu'elle fini par soulever la toiture pour filer droit vers le ciel comme un poing lancé et de son sommet tous virent cent huit rayons d'or qui étaient trente six astres célestes et soixante douze astres terrestre, s'échapper et traverser le ciel.

plus récemment, sous le règne de Huizong des Song qui était plus artiste qu'empereur un conflit opposait l'alliance des cinq écoles à la secte hérétique de la religion divine du soleil et de la lune. Cette alliance des cinq écoles représentaient différentes régions du pays. Il y avait le Hengshan et le wutaishan au nord, le Songshan et le huashan au centre et l'école du Jiuhuashan représentait la région de lin'An.
Les astres étaient favorables et l'alliance était sur le point de désigner son chef unique pour pouvoir s'opposer à Maître Zhang de la secte hérétique.
Mais préoccupés qu'ils étaient par les luttes intestines et les conflits stériles, aucun n'avait vu la peste se répandre. Song Huizong lui même était trop occupé par ses distractions et pendant qu'il créait une nouvelle calligraphie l'ancien allié Jin Taïzong trahissait et menait ses troupes sur la capitale.
à chacune leur tour, les cinq écoles tombaient sous les assauts des terribles jûrchens venus du nord.
Les écoles défaites, les vaincus exécutés, les manuels de gong-fu volés. Quelques survivant ont été regroupés par le destin. Orphelins rejetés sur les routes ils vivaient cachés dans les herbes. Le désir de vengeance, est une chose mais se venger de qui? y a-t-il eu trahison de l'un des cinq?
ce serait bien de retrouver les manuels de gong-fu, si les arts martiaux des cinq écoles de cinq monts étaient enseignés à tous, ils perdraient leur valeur.

Dorénavant le fils du ciel Song Gaozong règne depuis Lin'An et selons les dernières nouvelles, il semble que tigres et dragons sortent de la forêt. Il y a parmis eux un bonze qui marche accompagné d'un singe et qui a reçu pour nom de moine Zhi-shen, Sagesse Profonde car un jour il sera un grand moine Bouddhique du grand temple du Mont Taï. Il voyage avec un certificat monastique émit par le grand parfait, son maître Sagesse Parfaite
...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
wulin, chroniques du pinceau et de l'épée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Troisi, Licia] Chroniques du Monde Emergé (série)
» Clinique de l'exil : chroniques d'une pratique engagée
» Rice Anne - Memnoch le démon - Chroniques des vampires tome 5
» LES CHRONIQUES DE MACKAYLA LANE (Tome 2) FIEVRE ROUGE de Karen Marie Moning
» Les Chroniques de Narnia : Le Voyage du Passeur d’Aurore

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mystic Glue :: Mystic Glue :: Jeu de rôle-
Sauter vers: